A45 : la décision définitive pourrait intervenir en septembre

 |   |  509  mots
(Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
Alors que la décision finale devait être actée au mois d'avril, le délai a été repoussé au mois de juin, voire à septembre en fonction de l'enquête menée par Arafer. Cette instance de régulation doit se prononcer sur l'équilibre financier du projet de concession, officiellement confié à Vinci le 20 avril.

Si le communiqué publié cette après-midi souligne "une étape décisive qui vient d'être franchie", avec la nomination de Vinci comme concessionnaire, l'imbroglio autour de l'A45 n'est toutefois pas encore terminé.

Alors que les votes budgétaires définitifs des collectivités (département de la Loire et métropole de Saint-Étienne) sur leurs engagements financiers devaient être actés au mois d'avril, cette échéance a été repoussée au mois de juin, date à laquelle le gouvernement rendra son délibéré définitif.

Les collectivités de la Loire cherchent à baisser la facture

Il reste en effet à valider les modalités de financement. Même si les grandes lignes sont dessinées, des ajustements sont encore à prévoir. "Un tour de table devrait avoir lieu fin avril courant-mai", explique la métropole de Saint-Étienne.

Sur les 1,2 milliard d'euros budgétés pour la construction de cette infrastructure, l'État prend en charge 423 millions d'euros, tandis que les collectivités locales assurent 422 millions d'euros d'euros : 100 millions pour la région Auvergne Rhône-Alpes, et actuellement 161 millions pour la métropole de Saint-Étienne et 161 millions pour le département de la Loire. Le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2016 à 19:08 :
La FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature) dénonce vigoureusement ce projet inutile, ruineux, toxique, « climaticide », destructeur de milieux naturels et de la biodiversité.

L’A45 est un projet inutile qui n’aura pour effet que d’accumuler encore plus de voitures et de camions aux portes des 2 agglomérations.

L’A45 est un projet toxique qui augmentera encore la pollution de l’air avec son cortège de maladies respiratoires et de cancers.

L’A45 est un projet « climaticide » en pleine contradiction avec les objectifs de la COP21.

L’A45 est un projet destructeur de plus de 500 hectares d’espaces agricoles et naturels à forte biodiversité.

L'A45 est une aberration d'aménagement du territoire visant à transformer le Pôle métropolitain Lyon St Etienne en Paris bis et St Etienne en banlieue dortoir de Lyon.

La FRAPNA souhaite vivement que l’étude de comparaison entre la réalisation de l’A45 et l’aménagement de l’A47 conclura à l’absurdité de ce projet et à son avortement !

Nicolas Husson,
Président de la FRAPNA-Rhône

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :