Indura veut développer les routes intelligentes

 |   |  213  mots
(Crédits : Yann Petiteaux)
Le cluster Indura investira sur le développement des "routes intelligentes de cinquième génération" en 2015. Cette nouvelle filière pourrait renforcer l'attractivité du territoire rhônalpin.

En 2015, Indura, cluster spécialisé dans les infrastructures de transports et d'énergies s'investira dans plusieurs projets, après les six acceptés en 2014. Ainsi, le pôle d'excellence souhaite poursuivre le développement de "la route 5e génération" par l'instrumentation de la chaussée.  "La région Rhône-Alpes concentre de nombreuses compétences pour construire une vraie filière", estime Franck Gautheron, directeur d'Indura. Parmi les acteurs dynamiques, on peut citer Tenerdis, LUTB, Viameca, etc.

Deux à trois projets concrets

Ces "infrastructures intelligentes" ont notamment  été soutenues en 2014 via le financement Indura "Infrasmart" à hauteur de 0,9 millions d'euros. Concrètement, le but est de développer des capteurs de déformation de la chaussée, des sondes de températures, des capsules autonomes et autres capteurs communications.  Pour 2015, "deux à trois projets concrets pourraient germer", avance le directeur.

Ces innovations pourraient faire gagner en attractivité le territoire rhônalpin, avant d'imaginer les exporter ailleurs. "Si par exemple, nos routes sont chauffées, facilitant ainsi les accès aux stations de ski, ces lieux touristiques seront plus compétitifs", estime Franck Gautheron.

L'année 2015 devrait marquer une accélération des développements, notamment face à la pression américaine. Aux USA, des projets de routes photovoltaïques sont déjà bien avancés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :