"Il faut mettre de l'humanité dans l'architecture" (Jean-Michel Wilmotte, architecte)

 |   |  674  mots
(Crédits : Jean Grisoni)
L'architecte aux signatures internationales a aussi marqué de son empreinte la région Auvergne-Rhône-Alpes, et en particulier la capitale des Gaules. Pour la Tribune, il revient sur ses nombreuses réalisations dans la région et présente celles qu'il mène aujourd'hui et plus largement sur les défis de l'architecture contemporaine.

La Tribune - Quels sont les défis à relever aujourd'hui et plus encore demain en matière d'architecture ?

Jean-Michel Wilmotte - Notre défi est de s'adapter aux nouvelles façons de vivre et de travailler, tout en étant économe de moyens et en respectant l'impact carbone. Il faut créer des lieux où les gens se sentent bien et n'ont pas besoin d'exprimer leur agressivité pour compenser leur mal-être dans leur logement. Je pense qu'il faut mettre de l'humanité dans l'architecture, il faut donner de l'espace aux gens, ne pas conditionner les logements à de microsurfaces.

Comment relever ce défi quand le foncier devient rare et cher ?

Il faut être créatif, faire sauter les barrières et les interdits. Le futur est tourné vers le respect et l'engagement moral. Il manque peut-être aujourd'hui cette dimension de moralité dans l'architecture. Ce n'est pas le tout de faire une architecture pour les signes extérieurs, il faut également réaliser une architecture pour les hommes et les femmes qui y habitent. On ne peut pas faire vivre bien dans des espaces trop confinés.

Comment déclinez-vous cette ambition ?

Je crois à plusieurs choses. D'abord à la réversibilité : demain, un immeuble de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :