Immobilier : De moins en moins de logements neufs vendus dans la Métropole de Lyon

 |   |  639  mots
(Crédits : iStock)
Alors que les réservations ont baissé de 14% sur les 8 premiers mois de l'année, les promoteurs craignent que cette tendance s'accélère sur l'année prochaine.

Le bout du tunnel pointera-t-il bientôt son nez ? Pour l'instant, les années se suivent et la disette s'installe dans le secteur de l'habitat neuf. Et l'année électorale qui se profile ne laisse rien augurer de positif.

"En général, les réservations diminuent d'environ 25% durant les années électorales", anticipe Eric Verrax, président du Centre d'Etude de la Conjoncture Immobilière (CECIM).

Difficile dans ce contexte de percevoir des signaux positifs, sauf à considérer qu'une année encore en demi-teinte permettrait peut-être de reconstituer des stocks au plus bas.

 "Nous avons une offre disponible en baisse de 14%, soit 10 mois de commercialisation devant nous ce qui augure des lendemains moins faciles", estime le président du CECIM.

L'effet PLU-H...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2019 à 10:34 :
Franchement nous allons vers un mode social de l'exclusion des classes moyennes et surtout les retraite qui n'augmentent pas il est impossible que j'envisage un logement
propose donc je reste dans ma cage a lapins !
entre loyer, impots,electricite,gaz,assurances diverses,abonnement bus cela ampute deja bien la retraite et pourtant j'ai travaille 37 ans et demi sans m'endormir sur mes lauriers

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :