Duval relance la commercialisation de son parc Aerotech

 |   |  468  mots
(Crédits : DR)
Le promoteur lance la deuxième phase de ce parc situé sur l'emprise des aéroports de Lyon. Plus de 20 000 m² de surfaces de plancher destinés à accueillir du bureau et de l'activité.

Après avoir livré une première tranche en 2013, le groupe immobilier Duval s'apprête à lancer la seconde tranche du parc Aerotech. Un tènement de 60 000 m² dont la moitié reste disponible à la fois pour des activités tertiaires et de l'activité. La géographie de ce terrain, situé à proximité immédiate des infrastructures de l'aéroport, pousse le groupe Duval à s'orienter vers des utilisateurs spécifiques.

"La demande reste majoritairement endogène sur les sites aéroportuaires", fait remarquer Martin Revel, directeur du développement du groupe Duval en Auvergne Rhône-Alpes.

Pour ouvrir le champ des possible, le promoteur prévoit toutefois d'implanter des immeubles à destination de bureaux et d'autres plus tournés vers l'activité. Le visage définitif du projet sera dessiné au fil de la commercialisation.

Pré-commercialisation d'un tiers

L'objectif reste de trouver preneur pour environ un tiers des surfaces avant de lancer la construction.

"Nous avons déjà des contacts avancés sur deux plots de bureaux de 1650 m² chacun. L'un pour une partie d'un immeuble et l'autre sur la totalité du second. Nous pensons pouvoir lancer les travaux dès cet été", précise Éolia Brun, responsable des programmes du Groupe Duval Auvergne - Rhône-Alpes.

Un investisseur a également marqué son intérêt pour ce projet qui se poursuivra avec deux autres ensembles : une zone d'activités tertiaires de 7 000 m² de surface de plancher et une zone d'activité mixte de 12 000 m² de surface de plancher.

Là encore, le lancement des travaux interviendra une fois qu'au moins 30% des surfaces auront trouvé preneur, voire la totalité, car le groupe Duval négocie également avec des mono-utilisateurs.

Le logement entre dans la palette des produits locaux

Au-delà de ce programme majeur, le groupe Duval est engagé sur plusieurs autres opérations en région Auvergne-Rhône-Alpes, où il compte une quinzaine de collaborateurs et réalise en moyenne 20 à 25 millions de chiffre d'affaires par an.

Duval est notamment aux manettes du programme tertiaire de 12 000 m² Jazz Parc au cœur de l'Espace St Germain à Vienne, dont un des 6 bâtiments est encore à réaliser. Si le tertiaire, les résidences gérées et le commerce resteront les pôles majeurs de développement du groupe dans la région, le logement va venir enrichir l'offre.

"Nous lancerons probablement en 2020 une opération mixte incluant du logement à Gex et une autre dans le 7e arrondissement de Lyon", annonce Martin Revel.

Ce dernier projet prend place au sein du PUP Duvivier au sud du boulevard Berthelot où le groupe Duval va développer sur les prochaines années plus de 23 000 m² de logements, activités, tertiaire, commerces & services.

Fort de ces projets, le groupe Duval entend désormais se développer sur tous les segments du marché de l'immobilier dans la région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :