Mipim 2019 : À Lyon Confluence, un nouvel îlot met l'accent sur la durabilité

 |   |  730  mots
(Crédits : Clément Vergely Architectes)
Alors que s'est ouvert, ce mardi 12 mars, le marché international des professionnels de l'immobilier (Mipim) à Cannes, zoom sur un projet innovant de la Métropole de Lyon. A Confluence, le deuxième îlot de la seconde phase d'aménagement du quartier sort de terre au moyen d'un large éventail de solutions constructives innovantes et durables.

À l'extrémité de la presqu'île de Lyon, le quartier de la Confluence façonne, depuis près de vingt ans, son visage singulier sans se départir d'un ADN fort : la durabilité et l'ancrage environnemental. Eco-quartier, labellisé Concerto [à grande performance énergétique, ndlr] par l'Union européenne, et premier quartier durable de France reconnu par le WWF, cet espace de 150 hectares est une terre d'innovations permanentes. La première phase d'aménagement a fait une large place aux solutions de mobilités durables, comme la navette autonome électrique, et aux bâtiments à énergie positive, sans compter le travail effectué avec les habitants et les résidents pour réduire la part des déchets non recyclés, non récupérés et non compostés.

Dans l'esprit des façades lyonnaises

Lancé en 2013, l'aménagement de l'ancien quartier du Marché, côté Rhône, poursuit sur cette lancée. Conçu par l'agence Herzog & de Meuron, le projet urbain de la ZAC 2 met aussi le cap sur l'écoquartier durable en mettant en place encore un peu plus d'innovations. Celles-ci mettent notamment l'accent sur l'aspect social et le vivre ensemble, tout en portant beaucoup d'attention sur le volet environnement. Plus...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :