Vinci Immobilier va donner un nouveau souffle au quartier Grand Trou

 |   |  528  mots
(Crédits : DR)
Le promoteur immobilier livrera en fin d'année, les premiers bâtiments d'Oasis Parc, un nouveau quartier de près de 700 logements sur le site de la clinique Saint Vincent de Paul.

Aéré, connecté, partagé, cultivé, les qualificatifs les plus ambitieux abondent pour décrire le nouveau quartier lancé par Vinci Immobilier dans le 8ème arrondissement de Lyon.

"Oasis Parc regroupe l'ensemble des savoir-faire de Vinci Immobilier : un gros travail sur les usages, un partenariat avec les élus, des services et équipements innovants", résume Stéphane Reymond, directeur général Adjoint de l'immobilier résidentiel et des régions, directeur régional Rhône-Alpes Auvergne de VINCI Immobilier.

Implanté sur l'ancien site de la clinique Saint Vincent de Paul, Oasis Parc est également l'un des plus importants chantiers de construction de logements sur la ville de Lyon. Pas moins de 690 appartements en accession, mais aussi des logements sociaux, et en résidences gérées verront le jour d'ici 2021 sur ce terrain de près de 4 hectares. La vente est déjà bien partie puisque Vinci Immobilier annonce un taux de commercialisation de 88 % sur une base de 4 650 euros au m² en moyenne pour la première tranche de 324 logements déjà en cours de construction. Les premières livraisons auront lieu en décembre prochain.

L'ensemble est aménagé et construit par Vinci Immobilier qui prend également à sa charge le financement d'une cinquantaine de berceaux de crèche et d'une classe d'école dans le cadre d'un PUP (Projet urbain partenarial) avec la métropole qui elle se charge de l'aménagement d'une rue au cœur du nouveau quartier.

Beaucoup d'innovations

Pour aménager cet espace Vinci Immobilier a opté pour la créativité.

"Nous avons pris en compte les nouveaux usages et intégré des services innovants apportant de la valeur ajoutée aux habitants", assure Stéphane Reymond.

Les résidents auront ainsi à leur disposition une conciergerie numérique, des vélos électriques en libre-service, des boites à lettres connectées, comme les appartements ainsi qu'un assistant en maîtrise d'usages.

Ce nouveau métier vise à « accompagner le lien social », autrement dit se charger de l'animation des espaces partagés et faire en sorte qu'une véritable vie de quartier voit le jour. Le promoteur mettra l'ensemble de ces services à disposition gratuite des habitants durant un an avant de les leur proposer moyennant finance.

Un maximum de verdure

En marge des services, Oasis Parc fait aussi une large place à la nature.

"Nous sommes partis de l'idée de la ville bienveillante, c'est pour cela que nous avons baptisé le quartier Oasis. Nous avons aussi travaillé de façon à préserver ce site d'un ancien hôpital avec son parc arboré, mais fermé pour en faire un lieu d'ouverture", décrit Thierry Roche, architecte du projet.

Des dizaines d'arbres seront donc préservés et autant d'autres plantés, des jardins partagés seront aménagés de façon à préserver la biodiversité très présente sur le site. Les toitures accueilleront des panneaux photovoltaïques. Au total, 13 000 m² d'espaces verts seront à disposition des habitants du quartier qui pourront se former au jardinage et à la botanique.

Un programme à priori assez singulier. Il s'agira de voir si tous ces ingrédients parviennent à créer un nouvel art de vivre pour les quelque 1500 habitants du site.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2019 à 3:54 :
Je me réjouis de ces innovations en faveur du changement climatique. J'espère qu'ils ne seront pas q'un effet d'annonce.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :