Immobilier :  Lyon gagne en attractivité

 |   |  373  mots
L'extension du centre commercial, dans le quartier de la Part-Dieu, offre de nouvelles opportunités aux investisseurs européens
L'extension du centre commercial, dans le quartier de la Part-Dieu, offre de nouvelles opportunités aux investisseurs européens (Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Malgré un climat politique tendu, les professionnels de l'immobilier européens se disent plutôt optimistes pour 2019. Paris et Lyon tirent leur épingle du jeu.

La France se positionne à la troisième place du classement des investissements immobiliers selon la 16e édition du rapport Emerging Trends in Real Estate Europe 2019 publié par le cabinet PwC et l'Urban Land Institute. Cette étude, réalisée auprès de 885 professionnels de l'immobilier de 22 pays européens, donne chaque année les tendances du marché.

Parmi les villes françaises, Paris occupe la 11e place (+ 3 places comparées à 2018). "Désormais perçue comme la ville qui pourrait remplacer Londres post-Brexit, Paris - et la France - bénéficie d'une sorte "d'effet Macron" et d'une politique gouvernementale favorable aux entreprises", estime l'étude.

Lyon au milieu du classement

Lyon grimpe en flèche dans le classement, passant, en une année, de la 21e à la 16è place du classement des villes européennes les plus attractives (sur 30), résultante d'une progression régulière depuis dix ans.

"La rénovation du Grand Hôtel Dieu, l'extension du centre commercial de La Part-Dieu et l'ouverture du nouveau centre commercial près The Village Outlet près de Lyon sont des opportunités conséquentes pour les professionnels de l'immobilier. Des surfaces accessibles qui permettent aux distributeurs d'utiliser Lyon pour tester, à moindre coût, des nouveaux formats. Il faut également souligner le travail d'attractivité des collectivités", détaille le rapport.

Immobilier alternatif et de niche

Le rapport précise que, "depuis cinq ans, les investisseurs se tournent vers l'immobilier alternatif et les secteurs de niche. Une réaction face à l'innovation comme face à l'évolution démographique, l'urbanisation et les évolutions sociétales".

Dans ce contexte, l'immobilier résidentiel (logement étudiant, maison de retraite, logement social et logement traditionnel), les data centers et la logistique, qui bénéficient de l'effet e-commerce, séduisent les investisseurs.

Un autre atout pour la métropole lyonnaise, puisque "la logistique y est aussi très développé, l'un des plus puissants de France. Lyon est une ville attrayante pour sa localisation entre Paris et Marseille", poursuit l'étude. C'est le secteur qui attire la plus grande proportion d'investisseurs internationaux, notamment américains.

Néanmoins, malgré ses atouts, les investisseurs européens déplorent le "manque de disponibilité des actifs" de la capitale régionale, comparée à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2018 à 10:22 :
Il n'était pas possible de trouver une photo correctement alignée pour illustrer votre article?
Les tours penchent gravement à droite et franchement ça pique les yeux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :