Neurosciences  : Les grandes ambitions du nouveau Neurocampus de Lyon

 |   |  294  mots
(Crédits : Eric Le Roux)
Le nouveau Centre de recherche en neurosciences a ouvert ses portes au cœur du centre hospitalier Vinatier à Bron, dans l'Est de la métropole. Ce Neurocampus ambitionne de devenir un pôle international des neurosciences lyonnaises.

L'objectif de ce projet part d'abord d'un constat simple : la recherche en neurosciences est un des domaines de spécialité médicale lyonnaise depuis que le professeur Michel Jouvet fonda l'école lyonnaise des neurosciences dans les années 60, il était nécessaire de trouver une solution pour fusionner les 8 laboratoires de recherche lyonnais en neurosciences. Un moyen de gagner en efficacité et ainsi rayonner davantage au niveau national et international.

Ce projet porté par l'université Claude Bernard Lyon 1 permet aujourd'hui de réunir au sein du centre hospitalier Vinatier, à Bron, pas moins de 750 personnes. La particularité de ce centre est de réunir les chercheurs et cliniciens spécialistes du cerveau pour créer une synergie entre recherche fondamentale, pré-clinique et clinique tout en valorisant la recherche.

Un projet à plus de 20 millions d'euros

La maîtrise d'ouvrage a été assurée par le Département du Rhône (2007-2014) puis par la Métropole de Lyon (2015-2019) en partenariat avec la Région Auvergne-Rhône Alpes et l'Etat.

Ce projet immobilier financé dans le cadre de des contrats de projets Etat-Région 2007-2013 et 2015-2020 aura coûté au total 20,8 millions d'euros :  près de 12 millions d'euros provenant de la Métropole, 4,3 millions d'euros de la région Auvergne-Rhône-Alpes et 4,6 millions d'euros des caisses de l'Etat. Pour aménager l'espace, il aura également fallu financer près de 200 000 euros de matériels nécessaires à la recherche biomédicale.

Le Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon créé en 2011, renouvelé en 2016 est le deuxième plus grand institut de recherche en neurosciences de France et l'un des plus important d'Europe. Le CRNL et le bâtiment Neurocampus s'implantent sur les 7 500 m2 que comprend le pôle santé Est de la Métropole.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2019 à 22:46 :
Très belle initiative dont j’esp Que la qualité des travaux sera à la hauteur de nos attentes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :