Lyon : L’hôpital Saint Joseph-Saint Luc vise l'équilibre en 2021

 |   |  707  mots
(Crédits : DR)
Deux ans après le départ du service de soins aux brûlés, le centre hospitalier Saint Joseph-Saint Luc a tourné la page de son activité historique. Des travaux vont être engagés pour utiliser les locaux vacants, mais, financièrement, l'établissement reste fragile.

Situé en plein cœur de la ville, le centre hospitalier Saint Joseph-Saint Luc fait office d'exception dans le paysage lyonnais. Géré par une association, l'établissement est certes privé, mais à but non-lucratif.

"Il n'y a pas de reste à charge pour les patients, aucun dépassement d'honoraire. Tous nos médecins sont salariés. C'est un challenge sur le plan financier et organisationnel. On reste attaché à cette mission de service public" rappelle Jacques De Chilly, président du conseil de surveillance depuis l'automne dernier.

Une réorganisation nécessaire

Suite au départ de son service de soins aux brûlés pour des questions de mutualisation avec l'hôpital Edouard Herriot au printemps 2017, le centre hospitalier a dû réfléchir à de nouvelles activités, afin de se stabiliser financièrement. Ainsi, des travaux vont être engagés pour utiliser les 1000 m2 laissés vacants depuis deux ans.

"Les travaux physiques de démolition et reconstruction démarreront ce printemps. Cela va durer un an. Mi-2020, le réaménagement interne de l'hôpital sera effectué pour une ouverture d'un nouveau service en fin d'année," poursuit Pascal Bonafini, le directeur général de l'établissement.

Ce service...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :