Le personnel psychiatrique en colère contre les coupes budgétaires

 |   |  633  mots
La manifestation s'est déroulée dans le calme au pied de l'ARS. Mais les revendications restaient fermes.
La manifestation s'est déroulée dans le calme au pied de l'ARS. Mais les revendications restaient fermes. (Crédits : Karen Latour / ADE)
Une centaine de professionnels de la psychiatrie a manifesté ce lundi midi devant l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes. Ils dénoncent les coupes budgétaires, qui entraînent la restructuration d'unités mais aussi la fermeture de centres médico-pshychologiques, jalons essentiels de la psychiatrie de proximité.

Le slogan "psychiatrie en colère" résonne au mégaphone. Dans le même temps, Caroline* agite une maracas rouge de sa main droite. Dans la gauche, elle tient une pancarte à la formule évocatrice : "La productivité c'est pas (bon) pour la santé". Psychiatre à l'hôpital du Vinatier depuis six ans, elle fait partie de la centaine de professionnels de la psychiatrie qui manifestait ce lundi midi à Lyon, au pied de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes, afin de dénoncer les coupes budgétaires ainsi que les restructurations dans les établissements de la région.

De fait, l'hôpital psychiatrique Le Vinatier, situé à Bron, doit mettre en place un plan d'économies de 3,5 millions d'euros supplémentaires en 2017, selon la section syndicale CGT de l'établissement. Il engendre non seulement la restructuration d'unités, mais aussi la fermeture de centres médico-pshychologiques.

"Nous devons défendre cette psychiatrie et pédopsychiatrie de proximité car elle est nécessaire pour les familles. Cette baisse des budgets n'est pas nouvelle, mais elle s'est accélérée ces dernières années", explique Caroline, dénonçant l'existence d'une "logique de rentabilité, dans des locaux par exemple. Beaucoup ferment, si...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :