Thierry Mandon, le goût de la reconversion

 |   |  707  mots
(Crédits : DR)
Portrait. La 11e édition de la Biennale internationale Design Saint-Étienne a commencé le 21 mars et devrait accueillir 250000 visiteurs. À la tête de l'événement et de la cité du design : Thierry Mandon, qui a déjà eu plusieurs vies, dont celles de maire, de secrétaire d'État ou de patron de presse.

À ceux qui conjectureraient sur les ambitions de Thierry Mandon à Saint-Étienne, à ceux qui le verraient bien dans le fauteuil de maire de la deuxième ville d'Auvergne-Rhône-Alpes, à ceux qui redouteraient l'ombre qu'il pourrait faire à Gaël Perdriau, l'édile actuel, la réponse est cinglante : "La politique, c'est terminé, définitivement terminé ! Aucun doute là-dessus. J'ai été maire, député, secrétaire d'État. Quel serait le challenge aujourd'hui ? Premier ministre ? Président de la République ? Hors de question, je n'ai absolument aucune envie de me jeter de nouveau là-dedans."

Il a d'ailleurs déjà fait une croix sur le sujet plusieurs mois avant de débarquer à la direction de la Cité du design de Saint-Étienne. En acceptant courant 2017 le poste de directeur de publication d'Ebdo, le bien-nommé hebdomadaire lancé par son ami Laurent Beccaria, il avait amorcé une véritable reconversion et annonçait déjà à ce moment tourner la page de sa vie politique.

"Je voulais découvrir cet univers compliqué de la presse."

Ironiquement, c'est justement une histoire politique, la fameuse enquête sur Nicolas Hulot, qui plombera définitivement les comptes de ce nouveau titre de presse et le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2019 à 17:48 :
Mais qu'est-ce qu'ils ont tous à quitter la politique ?
On dirait que ce n'est plus ce que c'était avant...ça paye moins peut être.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :