Forum Biovision : le coup d'arrêt

 |   |  571  mots
(Crédits : DR)
Après une pause en 2018, le forum mondial des sciences de la vie Biovision ne se tiendra pas non plus cette année. Cette seconde annulation marque l'arrêt de cet événement, qui devait faire face à des divergences stratégiques entre ses financeurs publics et privés.

Il n'y aura pas de 13e édition du forum Biovision. Déjà en pause en 2018, le forum mondial des sciences de la vie ne reprendra pas cette année. Une seconde annulation synonyme d'arrêt définitif pour un événement qui n'a pas réussi à trouver de nouvelle formule pour se réinventer et assurer sa pérennité.

Depuis sa création, en 2005, la manifestation a attiré des pointures (prix Nobel, dirigeants de grandes organisations internationales...) à la Cité Internationale pour débattre des grands enjeux des biosciences. Mais elle n'a jamais atteint la véritable envergure internationale souhaitée, plafonnant autour de 1 300 visiteurs sur trois jours.

Surtout, le forum organisé par la Fondation de l'Université de Lyon a dû faire face à des divergences stratégiques au sein de ses financeurs : collectivités (Métropole, Région...) et partenaires privés étaient en désaccord sur l'orientation à donner à Biovision, qui affichait environ 975 000 euros de budgets annuels, dont 60% provenant de fonds publics.

Après plusieurs mois de discussions et plusieurs réunions, la fin du forum a donc été actée.

"Les partenaires n'attendaient pas la même chose. Les collectivités souhaitaient que Biovision prennent une orientation vers le grand public alors que les partenaires privés voulaient une approche plus business. Ce sont deux visions différentes, avec des intervenants différents, avec une communication différente autour de l'événement... Il a donc été décidé d'arrêter le forum", dévoile Christophe Dercamp, le directeur général du forum Biovision.

Faire perdurer la marque

Si le forum était viable économiquement - avec un léger déficit de l'ordre de 12 000 euros enregistré pour sa dernière édition-, l'événement devenait " incohérent " pour le directeur général de la Fondation pour l'Université de Lyon, Stéphane Martinot :

"Autour de la table, tout le monde a été d'accord pour arrêter la fuite en avant. Il y a eu une volonté claire pour dire que le forum ne pouvait pas continuer à évoluer par petites touches sans trouver d'objectifs communs entre ses partenaires."

Mais, enchaîne ce dernier : " Un événement s'arrête, mais cela ne veut pas dire qu'il ne va pas se passer quelque chose d'autre derrière ". Le board du forum Biovision réfléchit à faire perdurer la marque Biovision malgré la fin de son événement phare. Des pistes devraient être étudiées très prochainement, autour du préfet, dans le cadre de discussions plus larges prévues sur la filière santé dans la Région.

"Rien n'est encore décidé, mais Biovision pourrait avoir d'autres missions. Par exemple, de nombreux congrès médicaux et scientifiques sont organisés à Lyon, on pourrait réfléchir à comment la marque Biovision peut aider ces événements à trouver leurs publics", reprend Christophe Dercamp.

"Trouver la bonne formule"

Pour Stéphane Martinot, la stratégie est désormais "de trouver la meilleure formule pour que Biovision aide au rayonnement de la santé sur le territoire". Il rapporte avoir toujours, pour cela, le soutien des collectivités parties prenantes.

"Il n'y a pas de désengagement de leur part, surtout que le bilan du forum Biovision est positif. Cette manifestation a créé une vraie dynamique, il était tout simplement vital de faire évoluer son modèle", justifie-t-il.

Les nouveaux contours de la marque Biovision devraient être décidés dès ce premier trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :