Pourquoi la région Auvergne-Rhône-Alpes renforce sa position à VivaTech 2018

 |   |  749  mots
(Crédits : DR)
La région Auvergne Rhône-Alpes tient salon à VivaTech Paris, la grande messe des nouvelles technologies française. Fidèle à ses ambitions et à sa stratégie pour ce secteur clé de l'économie régionale, elle investit chaque année davantage dans cet événement. Elle présentera 32 startups autour de deux thèmes centraux : l'Agritech et la Foodtech.

L'objectif de Laurent Wauquiez : faire de son territoire la "Silicon Valley européenne". Pour y parvenir, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes cultive, après le CES de Las Vegas, une autre vitrine de choix pour ses startups : le salon consacré à l'innovation et à entrepreneuriat Viva Technology, qui s'ouvre ce jeudi 24 mai à Paris.

Des investissements qui grimpent

Auvergne-Rhône-Alpes est partenaire de Viva Tech depuis la première édition. Mais depuis l'année dernière, la région a accédé au statut de "grand partenaire" du salon en tenant un stand dédié à ses entreprises.

D'édition en édition, ses investissements (non communiqués), offrent une visibilité grandissante à ses startups. Les entreprises de la région croiseront cette année 68 000 visiteurs et 1 400 investisseurs d'une centaine de pays différents.

"C'est un salon très intéressant pour les entreprises du numérique qui peuvent proposer des solutions innovantes et faire des démonstrations. On y trouve un bon mélange entre fournisseurs et investisseurs qui est très intéressant", analyse Juliette Jarry

Valoriser les filières Agritech-Footech

Intégrée au "lab Agritech-Footech", la région veut promouvoir, sur 200 m2, 32 startups locales sélectionnées suite à un appel à manifestation d'intérêt autour des thèmes "Agritech" et "Foodtech". Ces jeunes entreprises doivent intervenir sur la filière "du champ à l'assiette" et présenter des solutions pour une production ou une consommation responsable.

En tant que première région alimentaire de France, avec ses 116 300 actifs et 63 000 exploitations, Auvergne-Rhône-Alpes met en avant les entreprises proposant des innovations dans cette filière à potentiel, dont les plus traditionnelles sont bousculées par le numérique. "Mais c'est aussi une opportunité pour les exploitants", indique la région.

Les entreprises sélectionnées sont accueillies sur le "lab" régional. Elles y exposent leurs activités pendant les trois jours du salon. Des rendez-vous avec des partenaires financiers sont également organisés pour les entrepreneurs qui recevront conseils et expertises pour poursuivre leur développement.

Créer des liens multiformes

Parmi elles, on retrouve les prometteurs Hari&Co qui ont levé 2,3 millions d'euros en mars dernier, mais aussi Exotic Systems, Le Bon Gustave, Biomède... Mais aussi de jeunes pousses comme 3Desserts qui conçoit des imprimantes 3D...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :