Pourquoi Bpifrance s'engage-t-elle auprès du Lou Rugby ?

 |   |  565  mots
(Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Le partenariat entre Bpifrance et le Lou Rugby a été renouvelé pour la saison 2018/2019. Pour quelles raisons la banque publique d'investissement a fait ce choix entre sport et business ? Réponse.

Pour consulter cet article en accès libre, souscrivez à notre offre d'essai gratuite et sans engagement.

"Passion, croissance, envie d'agir." Pour Patrice Bégay, directeur exécutif Bpifrance Communication & Bpifrance Excellence, ce sont les maîtres mots du partenariat (de mise en relation, le côté financier n'a pas été abordé) établi entre la banque publique d'investissement et le Lou Rugby. Bpi veut faire du Matmut Stadium de Lyon et de son club résident un lieu de mise en relation à destination des chefs d'entreprise. Un partenariat né d'une rencontre entre Patrice Bégay et Olivier Ginon, président de GL Events et actionnaire du club.

"Au plan local, le Lou est un club-business très fourni et très dense. Avec Yann Roubert [son président], nous échangeons des informations presque quotidiennement", explique Laurent Bouquerel, directeur régional Bpifrance.

"Une entreprise qui s'implante dans la région n'a qu'à devenir partenaire du Lou pour trouver des clients", avance Patrice Bégay.

Réseau social d'entrepreneurs

Et pour cause : de grands chefs d'entreprises, comme Laurent Fiard, président de Visiativ et du Medef Lyon Rhône, croisent dans les tribunes VIP ou le salon présidentiel du Matmut Stadium des gérants d'ETI, de PME ou de startups (France Pub, Allyane, Vaillance Immobilier, etc.). Des échanges se créent autour d'un verre. Les conversations se nouent en attendant le match. Tous se retrouvent autour des valeurs du sport collectif. On commente les derniers résultats sportifs, mais on y parle aussi business.

"L'entrepreneuriat, c'est avant tout une affaire de rencontres. On se choisit souvent par rapport à des valeurs que l'on partage. Cela fait du business qui dure et qui est sain", explique Cécile Mazard, gérante de la société éponyme, entreprise de gros œuvre située à Villeurbanne.

Invitée au match lors de la 24e journée de Top 14 entre le Lou et le Stade Français, le 14 avril (qui s'est soldée par une victoire écrasante 44 à 3), elle voit aussi dans ce lieu d'échanges une occasion de rompre l'isolement ressenti parfois par les chefs d'entreprise.

42 clubs sportifs partenaires

Bpifrance est partenaire de 42 clubs de sports collectifs qui représentent un tissu de 10 000 entreprises. En Auvergne-Rhône-Alpes, elle accompagne trois autres clubs : Bourg-en-Bresse Basket (Ain), Valence Romans Drôme Rugby et la Chorale Basket Roanne (Loire).

"Nous analysons un club comme un acteur économique puissant en région. Les clubs que nous accompagnons sont les écosystèmes de l'entrepreneuriat français. Ce ne sont pas forcément les meilleurs, certains évoluent d'ailleurs en national. Nous privilégions plutôt des clubs dans lesquels l'effet réseau sera le plus important", avance Patrice Bégay.

La banque prône la proximité, le conseil et le développement des entreprises à l'international. Une ambition partagée par le Lou qui rêve d'aller en Coupe d'Europe et qui, outre ses exploits sportifs, a besoin lui aussi de nouveaux partenaires et de nouvelles recettes pour grandir. Preuve de la dynamique créée autour du club de rugby lyonnais, Bpifrance rassemblera le 17 mai prochain au stade 400 entrepreneurs autour de son événement "Jour i". Des ateliers, du networking et des chefs d'entreprise sont attendus tels qu'Éric Babolat de Babolat, Valérie Maybon de Technogenia et Ludovic Subran d'Euler Hermès. Une occasion en or pour les dirigeants d'étoffer leur réseau entre sport et business.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :