Suisse, terre de tous les possibles

 |   |  1934  mots
(Crédits : Fotolia)
En raison de la globalisation des marchés, l’attrait économique d’un pays pour y implanter une entreprise est de plus en plus déterminé par son environnement fiscal. Il s’agirait même de la quatrième raison de localisation. Hormis le cas particulier de l’Irlande, un pays européen figure parmi les états à plus faible pression fiscale : la Suisse. Frontalière de l’Hexagone, l’Helvétie a cultivé son entrepreneuriat bien au-delà de ses légendaires banques. Quelles sont donc les spécificités de cet esprit d’initiative ?

Pour Henry Ford, la réussite résidait dans le fait de travailler ensemble. Pourtant, il faut bien avouer qu'il ne s'agit pas là de la seule condition de succès. Pour preuve, le patron de l'Union professionnelle des artisans annonçait en 2014 que « six entreprises meurent toutes les heures en France ».

Une estimation confirmée par les statistiques de la Banque de France, qui enregistre 62 368 défaillances d'entreprises sur les 12 derniers mois. Les créations restent quant à elles stables (hors auto-entreprises), à moins de 300 000.

Pays le plus compétitif

La Suisse, pays 10 fois plus petit que la France, connaît quant à elle et depuis 2012, une hausse constante du lancement d'entreprises, atteignant même un record en 2014 avec 41 500 nouvelles sociétés. Le pays aux huit millions d'habitants (l'équivalent de la région Auvergne Rhône-Alpes) n'a jamais compté autant d'entreprises sur son sol. D'après Romain Duriez, directeur de la CCI France Suisse (CCIFS), la politique-cadre favorise cet entrepreneuriat :

« L'interventionnisme politique est faible et le rôle de l'État est de créer des conditions clémentes. »

Un ensemble de critères qui rend la place économique attractive et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :