Les ambitions industrielles de Laurent Wauquiez

 |   |  483  mots
Laurent Wauquiez a appelé les entreprises à s'allier pour gagner de nouveaux marchés.
Laurent Wauquiez a appelé les entreprises à s'allier pour gagner de nouveaux marchés. (Crédits : Didier Bert)
En visite au Salon de la machine-outil et du décolletage (Simodec) ce mardi, à La Roche-sur-Foron (Haute-Savoie), Laurent Wauquiez a martelé son objectif de voir la région Auvergne Rhône-Alpes prendre le modèle des Länder allemands pour développer ses industries.

Venu assister à la signature de l'alliance stratégique entre les pôles de compétitivité Mont Blanc Industries et Plastipolis, Laurent Wauquiez en a profité pour afficher ses ambitions pour la place de l'industrie régionale en France, et à l'étranger... en prenant pour exemples les réalisations des deux organismes.

L'exemple des Länder

"Ce que vous avez fait ici est un modèle, a lancé le président de la région Auvergne Rhône-Alpes aux dirigeants d'entreprises et aux responsables institutionnels de l'Ain et de la Haute-Savoie. Votre territoire est un des très rares endroits en France où l'écosystème est comparable à un Land (allemand, ndlr) en terme de performance industrielle."

Poursuivant dans sa comparaison avec les landers, Laurent Wauquiez a invité les entreprises à "chasser en meute" pour partir à l'assaut des marchés internationaux, en s'appuyant sur "une fierté régionale" qui reste à créer, selon ses dires.

Le président de la Région a cité à plusieurs reprises les régions allemandes comme références à suivre, notamment sur le soutien à l'investissement. "Nous sommes à des années-lumière des Länder sur l'accompagnement aux entreprises", a-t-il affirmé.

30 millions d'euros aux entreprises

Pour combler cet écart, le nouveau président de Rhône-Alpes-Auvergne veut investir dans les pôles de compétitivité et dans la formation. Interrogé sur le financement de ces actions, Laurent Wauquiez répond qu'il compte utiliser une partie des 300 millions d'euros qu'il vise à économiser sur le budget de la région.

"Je voudrais que 10 % de ces économies soient fléchées vers les investissements des entreprises."

Soit 30 millions d'euros... Mais, reprend aussitôt le président de l'exécutif régional, ces sommes devront permettre un effet de levier en attirant des partenariats, par exemple, avec la Caisse des dépôts et consignations.

Lire aussi : Wauquiez : un plan d'économies nébuleux

Laurent Wauquiez dit vouloir s'appuyer sur les départements, même si ceux-ci sont désormais dépourvus de la compétence économique par la loi NOTRe. "Il n'y aura pas de guéguerre des collectivités locales", a-t-il affirmé.

Former en fonction des besoins

Laurent Wauquiez a également réitéré sa volonté, affichée durant la campagne des élections régionales, de revoir l'offre de formation, en privilégiant les besoins exprimés par les entreprises.

"Nous nous appuierons sur les chambres de commerce et sur les pôles de compétitivité pour identifier les secteurs qui sont en tension. À partir de là, nous dessinerons une carte des métiers non pourvus qui définira nos formations."

Le président de l'exécutif régional compte assurer la promotion de ces formations et des métiers en demande. "Aujourd'hui, nous sommes statiques", a-t-il critiqué.

La région Rhône-Alpes-Auvergne compte actuellement pour 15 % de l'emploi industriel de la France, soit la deuxième place derrière l'Île-de-France (21 %), selon l'Insee.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2016 à 9:21 :
Comme dirait Popeck ...il s'est trompé d'endroit ..
a écrit le 09/03/2016 à 18:26 :
Les entreprises (les vraies) ne demandent pas des aides.
Les entrepreneurs (les vrais) ne passent pas leur temps à faire la chasse aux aides et aux subventions.
Ils aspirent à passer plus de temps avec leurs clients et beaucoup moins avec leurs conseils juridiques.
Ils aspirent à passer plus de temps avec leurs équipes et beaucoup moins avec leurs experts comptables et avocats.
Ils aspirent à ce qu'on leurs simplifie la vie.
Ils aspirent à la stabilité de leur environnement fiscal et normatif (horizon 5 ans minimum).
Messieurs les élus et Messieurs les Hauts fonctionnaires arrêtez votre logorrhée bureaucratique.
Notre brave Wauquiez cumule les 2 statuts, élu et haut fonctionnaire comme 70 % de la représentation nationale et régionale!!!
Cherchez l'erreur!!!
a écrit le 09/03/2016 à 10:25 :
Laurent Wauquiez, un ventilateur hyper actif qui ne vous fait penser à personne ?

Avec les résultats dramatiques qu'on lui connait au final...
a écrit le 08/03/2016 à 18:31 :
Wauquiez annonce 30 millions pour l'investissement dans les entreprises ...

comme d'habitudes, il nous gave avec ses poncifs nébuleux et ses mensonges culturels chez lui, une fumée que personne ne verra passer tant c'est ridicule à l'échelon de la taille de la région .

Il nos fait bien rire ce blablateur invétéré qui n'a jamais rien fait de concret lorsqu'il tait ministre de SarkoFillon durant 5 ans.
Réponse de le 08/03/2016 à 22:29 :
30 M€ sur 5 ans, c'est 6 M€/an pour l'ensemble de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, alors même que le budget "développement économique" de Rhône-Alpes était de 80 M€ et celui d'Auvergne se montait à 35 M€. On mesure la faiblesse des annonces de LW !
Réponse de le 09/03/2016 à 2:50 :
pourquoi attendre l'argent de la Region ??? ce n'est pas l'argent qui manque les banques financent les vrais projets qui ont des marchés et à des taux très interessants sans compter l'a BCE !!!! alors allez-y produisez !!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :