LyonTech-La Doua : un campus du futur à vocation européenne

 |   |  470  mots
(Crédits : DR)
Le projet LyonTech-La Doua, estimé à 343 millions d'euros, vise à hisser le campus scientifique de l'Université de Lyon "au rang de référence européenne". Supprimer la frontière entre le monde universitaire et celui économique constitue l'une des priorités des financeurs, à savoir l'État, la Métropole de Lyon et la Région.

C'est l'un des plus importants chantiers métropolitain : d'ici à 2020, une bonne partie du campus de la Doua fera peau neuve. Baptisé LyonTech-La Doua, ce projet vise à réhabiliter 22 bâtiments, soit 140 000 m², composant un quart du patrimoine immobilier de la Doua.

Le projet devra être conduit sur un site occupé et en plaçant la barre haute en matière environnementale, puisque l'objectif est de parvenir à réaliser 40 % d'économies de chauffage. De quoi changer le visage du plus grand campus de la Métropole, qui comme l'a rappelé Gérard Collomb, président de la Métropole, "concentre 40 % du potentiel scientifique du territoire métropolitain".

Lyon-Tech La Doua

Davantage de synergies à la clé

Les ambitions sont à la hauteur de la concentration de matière grise sur le site.

"Ce projet sera un levier majeur pour nous aider à hisser le campus au rang de référence européenne", assure Khaled Bouabdallah, président de l'Université de Lyon.

Il devrait être aussi et surtout une passerelle jetée entre le monde de la recherche et celui de l'entreprise.

"Ce projet inscrit le campus au cœur de solidarités multiples qui ont toutes une même ambition : en faire un levier d'attractivité et un grand pôle économique. Il unit des mondes qui ont eu une certaine tendance à la défiance parfois, ceux de l'université, des grandes écoles et de l'entreprise", a expliqué Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale et de l'Enseignement Supérieur.

Elle a aussi plaidé pour l'abolition "des frontières entre le monde économique et celui universitaire".

Lyon-Tech La Doua

Des espaces pour entreprendre

Sans renier sa vocation d'enseignement et de recherche, le nouveau campus de la Doua fera donc la part belle à l'entreprise.

"Au sein du campus et à proximité immédiate, nous allons  proposer 100 000 m² d'offre immobilière dédiée aux entreprises, dont 50 % sur la rue Albert-Einstein qui sera rebaptisée "rue de l'Innovation"", a promis Gérard Collomb.

Des perspectives saluées par l'Université Claude-Bernard Lyon 1 et l'Insa Lyon qui non contents de voir leurs locaux rénovés vont aussi bénéficier d'un écosystème favorable pour accompagner leurs étudiants vers l'emploi.

Un montage financier partenarial

Pour relever ces défis, les différents acteurs ont joué collectif. Estimés à 343 millions d'euros, dont 323 millions pour les opérations immobilières, les travaux seront financés par un pool réunissant l'État (260,5 millions), la Métropole (42,5 millions) et la Région (40 millions), avec le concours de la Caisse des Dépôts et de la Banque Européenne d'Investissement.

La réalisation du chantier a été confiée à Eiffage, à travers un contrat réalisation-entretien-maintenance, signé en présence de la Ministre de l'Éducation nationale et de l'Enseignement Supérieur. L'objectif est d'avoir achevé l'ensemble des travaux de réhabilitation d'ici à 2020, tandis que la maintenance courra jusqu'en 2030.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :