Marion Canalès : "Clermont-Ferrand doit devenir une destination reconnue de tourisme d'affaires"

 |   |  436  mots
(Crédits : DR)
Sous l'impulsion de la municipalité de Clermont-Ferrand, les professionnels du tourisme d'affaires auvergnats veulent développer une offre de qualité sur un territoire peu reconnu en la matière. Marion Canalès, adjointe au maire en charge, de l'économie, l'emploi des congrès, détaille cette nouvelle stratégie.

Acteurs de l'économie-La Tribune : Pourquoi Clermont-Ferrand entend se positionner sur un marché du tourisme d'affaires régional à forte concurrence ?

Marion Canalès : Le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, a constaté après son élection en mars 2014 que les différents acteurs du tourisme d'affaires du Grand Clermont travaillaient chacun leur coin. En les regroupant, nous avons donc décidé de devenir en quelque sorte le chef d'orchestre d'une politique plus dynamique en ce domaine, et en proposant une offre globale aux entreprises. Notre objectif est clair. Clermont-Ferrand doit devenir une destination reconnue en matière de tourisme d'affaires. Nous avons notre place et notre rôle à jouer à l'échelle de la future grande région. Ce doit être un levier de croissance.

Quels sont les atouts et le potentiel de l'agglomération clermontoise en matière de tourisme d'affaires ?

Nous n'aurons jamais l'attractivité et le potentiel de Lyon. Et ce n'est pas notre but. Mais nous possédons trois atouts majeurs : l'industrie, avec entre autres Michelin, la seule entreprise du CAC 40 de la Région, la culture, avec entre autres des festivals de cinéma et de musique et le sport avec l'ASM Rugby. Nous voulons capitaliser sur ces trois domaines. Pour attirer les professionnels, nous misons aussi sur nos infrastructures comme le Zénith, le 3e de France avec 9 500 places, le Polydome, la Grande Halle (NDLR : les trois gérés par GL Events), le parc Vulcania qui accueille 350 000 visiteurs par an, le stade Marcel Michelin.

D'autre part, nous comptons des hôtels, de 2 à 4 étoiles qui offrent près de 4 000 chambres. Nous disposons d'excellents réseaux autoroutiers, et sommes qu'à 1 h 30 de Lyon, enfin notre aéroport, encore modeste, a enregistré 11 000 passagers en 2014 contre tout juste 9 000 en 2013.

Sur quels types de salons ou d'événements allez-vous vous positionner ?

Notre objectif est de nous positionner sur des salons et autres événements de taille moyenne. C'est-à-dire entre 800 et 1000 personnes. Dans cette logique, nous avons déjà accueillis les 50 ans de la Porsche 911, le sommet de l'élevage, le 114e congrès national des Sapeurs-Pompiers, la convention internationale Michelin sport et entreprise, ou encore la 61e édition de l'International Congress of Meat Science and technology.

Quels sont vos objectifs à terme ?

Actuellement, nous accueillons 25 salons par an et nous souhaitons d'abord stabiliser l'activité avant de franchir la barre des 30. Mais l'objectif majeur est réellement de devenir une référence régionale en matière industrielle, culturelle et sportive. Pour soutenir l'offre, la municipalité a dégagé une enveloppe de 100 000 euros pour favoriser et soutenir des actions qui auraient besoin d'une aide financière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2015 à 16:59 :
Il y a déja Vichy qui a beaucoup d'atouts en la matiere. Ce serai bien de s'entendre avec plutot que chercher à la concurrencer.
a écrit le 21/06/2015 à 10:15 :
Il faudrait d'abord commencer par avoir des acces corrrects : pas ou peu de pres, un vieux teoz pour paris, un aeroport obsolete air France et tres peu de vols low costs , il est bien dur hormis la route de venir a Clermont helas surtout si on est de Marseille, nantes ou strasbourg etc
a écrit le 11/06/2015 à 12:16 :
Il n'y a pas qu'une seule entreprise du CAC 40 en Auvergne, il y a aussi Danone avec les eaux de Volvic!!
Réponse de le 21/07/2015 à 16:54 :
Il ne faut pas être forcément au CAC40 pour être une grosse entreprise.
On a aussi Limagrain....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :