Insee : 2014 entre stagnation et frémissements de reprise en Rhône-Alpes

 |   |  503  mots
(Crédits : Reuters)
L'Insee vient de dévoiler le bilan économique rhônalpin pour 2014, durant l'année écoulée l'économie a continué de stagner. Pourtant Rhône-Alpes a des résultats qui restent au dessus de la moyenne nationale. Et certains signes comme le rebond des exportations et le dynamisme de la création d'entreprises sont encourageants pour une reprise.

Malgré une économie mondiale qui semble reprendre du souffle, Rhône-Alpes n'aura pas vraiment eu le vent en poupe en 2014. L'Insee a dévoilé jeudi son bilan économique de la région pour l'année écoulée, et même avec un 4e trimestre beaucoup plus dynamique, cela n'aura pas suffit à relever le niveau. C'est une "relative stagnation de l'économie que subi Rhône-Alpes, qui s'en sort tout de même mieux que le reste de la France", précise Jérôme Harnois, directeur régional adjoint de l'Insee Rhône-Alpes.

Une économie qui ne décolle pas

Les résultats de l'ensemble des secteurs économiques sont en retrait par rapport à 2013, et ceux qui ne baissent pas n'augmentent que très peu. L'agroalimentaire et le textile sont les rares secteurs à s'en sortir. Le tourisme a connu une baisse de fréquentation de 4,5 %.  Les carnets de commande du secteur du BTP enregistrent une année 2014 plutôt rude, avec une baisse du chiffre d'affaires de 3,1 %. Ils sont d'ailleurs "historiquement bas", selon Yves Pothier, du service statistiques de la DREAL* Rhône-Alpes. La construction de logement neuf a baissé de 9 % sur l'année.

Le Chômage toujours au rendez-vous

Indéniablement, le taux de chômage (au sens du Bureau international du travail) en pâtit, et passe de 8.8 % en 2013 à 8,9 %. Il a progressé plus vite qu'en 2013. Les seniors restent les plus touchés, avec une augmentation des demandeurs d'emploi de plus de 50 ans de 10,2 %. C'est deux fois plus élevé que la progression du chômage des jeunes de moins de 25 ans, qui elle augmente de 5,2 %. L'industrie a encore perdu 3 000 postes l'an dernier, mais les services tertiaires maintiennent l'emploi en Rhône-Alpes, tandis que l'intérim a connu d'importantes variations

L'horizon s'éclaircit sur certains points

Cependant, certains signes restent encourageants. Après deux années de baisse consécutive, le chiffre d'affaires de l'industrie régionale a connu une légère hausse de 0,6 %, grâce aux exportations pour un montant de 42 milliards d'euros, soit +1,2 %. Le commerce extérieur se porte mieux alors que les importations baissent de 1,7 %.

Rhône-Alpes est tout de même la deuxième région la plus créatrice d'entreprise. 58 600 sociétés du secteur marchand non agricole ont été créées en 2014, soit 4,6 % de plus qu'en 2013. Avec la nuance que ces créations ne se traduisent pas par un rebond sur l'emploi, seulement 5 % des nouvelles entreprises déclarent plus de deux salariés. La région compte d'ailleurs 800 autoentrepreneurs de plus.

Une confirmation attendue en 2015

L'activité des services marchands a connu une progression de 2,5 % porté par le numérique. Les ventes de logements neufs a repris sur le dernier trimestre +6 %, cela laisse présager une année 2015 plus fructueuse.

Malgré une courbe très irrégulière, le chômage pourrait s'améliorer en 2015. Mais selon l'Insee toutes ces données encourageantes restent encore fragiles et demandent à être confirmées en 2015 pour esquisser la reprise.

*DREAL : Direction Régionale de l'Environnement, de l'aménagement et du Logement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :