ERAI  : lettre ouverte des directeurs des implantations étrangères

 |   |  287  mots
(Crédits : DR)
L'inquiétude monte chez les directeurs des implantations étrangères d'ERAI qui en appellent aux acteurs du dossier.

Les élus du conseil régional de Rhône-Alpes auront à se prononcer sur la reprise de certains actifs d'ERAI par l'ARDI, le 18 mai prochain en assemblée plénière. A l'approche du vote, les directeurs des implantations étrangères de l'agence, placée en redressement judiciaire le 14 avril, adressent une lettre ouverte aux « acteurs politiques, économiques et sociaux » à qui ils demandent d'assumer « leurs responsabilités pour chaque antenne du réseau ERAI dans le monde ».

Un abandon inacceptable

S'ils se disent disposés à aider à « une restructuration nécessaire » de cet outil et des implantations « pour sauver la globalité d'ERAI », ils estiment, en revanche, que « l'abandon pur et simple par la région d'une partie de ses ambassadeurs serait inacceptable ». Ils rappellent que « certains employés ont été obligés de se porter garant personnellement d'ERAI pour des contrats de location de bureau, d'être actionnaire de leur structure et d'endosser des responsabilités légales au nom d'ERAI ». Autant de risques qu'ils ont accepté parce que la « Région était une caution réelle, morale et financière », ajoutent ils.

Gagnaire veut y croire

Selon nos informations le périmètre d'activités pouvant être récupéré par l'ARDI est en voie de finalisation avec la prudence nécessaire. Sont évoquées six implantations à l'étranger : Etats-Unis, Canada, Chine, Emirats arabes unis, Allemagne et Italie. Pour permettre à l'ARDI d'assurer ces nouvelles missions les conseillers régionaux devront se prononcer sur l'attribution d'une subvention de 4,4 millions calculée pour 9/12ème de l'année. "Je veux croire que la délibération sera adoptée. J'espère qu'un certain nombre d'élus voudront trouver une solution", confie Jean-Louis Gagnaire, vice président en charge de l'économie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :