La ville intelligente s'invente autour du citoyen

 |   |  1366  mots
(Crédits : ON / Rémi Benoit)
Jusqu'ici, la ville répondait à de nouveaux besoins par de nouvelles infrastructures. Face à la croissance démographique et à l'émergence de ces nouveaux besoins, dans un contexte de crise, la ville intelligente émerge et, avec elle, des solutions à de nouveaux défis mettant à profit les technologies numériques.

« What is the city but the people ? » - « Qu'est-ce que la ville sinon ses habitants ? » -, lance le tribun Sicinius, dans le Coriolan de William Shakespeare. Une interrogation plus qu'actuelle à en croire les données démographiques. Si les tendances récentes se maintiennent, la région Rhône-Alpes comptera 7,5 millions d'habitants en 2040, soit 1,4 million de plus qu'en 2007, selon les statistiques publiées par l'Insee. Les aires urbaines devraient voir leur population augmenter dans des proportions variables :  quelque 220 000 habitants supplémentaires dans la Métropole de Lyon, tandis que la métropole grenobloise devrait accueillir environ 42 000 habitants de plus. À l'inverse, la cité stéphanoise devrait voir sa population se stabiliser autour de 390 000 habitants

Faire face à de nouveaux défis

Avec l'accroissement de leur population, les métropoles urbaines font face à de nouveaux défis et se doivent de répondre aux besoins de leurs habitants. Les infrastructures urbaines - mobilités, énergie, déchets, etc. - ont jusqu'alors été construites pour accompagner la croissance de consommation des usagers. Cette évolution présente aujourd'hui des limites sociales, économiques,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :