Le Bayern Munich, un modèle pour l'OL

 |   |  595  mots
(Crédits : reuters.com)
Le Bayern Munich célébrera dans quelques semaines ses dix ans dans son antre de l'Allianz-Arena, un stade dont il est propriétaire à 100 % et dont il vient d'achever le remboursement. Un exemple pour Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais. Dernier volet de notre feuilleton sur les enjeux de ce projet unique en France qui suscite crispations, inquiétudes et doutes.

L'Allianz-Arena. Ainsi a été baptisé le stade du Bayern Munich, dont il est propriétaire à 100 % depuis que son voisin, le Munich 1860, n´est plus capable de rembourser sa dette, payant un loyer au Bayern pour chacun de ses matches à domicile depuis 2006.

Après avoir évolué pendant trente ans au Stade Olympique, le plus prestigieux des clubs allemands n'a jamais regretté son choix. Pourtant, à l'image de l'Olympique Lyonnais, le Bayern a dû se battre de longs mois avant de pouvoir décrocher le droit de bâtir au nord de la capitale de la Bavière.

Inauguré en mai 2005, le stade aura coûté 346 millions d´euros (contre 405 à l´OL). Au départ, les dirigeants avaient effectué un emprunt bancaire portant sur 25 ans, soit jusqu'en 2030. Mais depuis deux mois, le Bayern a fini de payer son stade, soit 16 ans avant l'échéance, grâce surtout à l'entrée d´Allianz dans le capital du club à hauteur de 8,33 %, ce qui lui a permis de récolter 110 millions d'euros.

« Nous avons entièrement financé notre stade sur un plan privatif. Le fait de l'avoir payé intégralement, au bout de seulement neuf ans, nous rend particulièrement fiers », se félicite Karl-Heinz Rummenigge, président du conseil d´administration du Bayern.

Football: le Bayern Munich en finale du Mondial des Clubs

Souvent cité

Il n'est donc pas surprenant que Jean-Michel Aulas, président de l'OL cite souvent l'exemple munichois, d'autant plus que l'actuel leader de la Bundesliga a disputé tous ses matches à guichets fermés, que ce soit en championnat, en Ligue des champions, en coupe d'Allemagne ou même lors de tournois amicaux de pré-saison.

Pour ceux qui souhaiteraient assister à un match à l'Allianz-Arena dans les prochaines semaines, inutile de se mettre en quête du précieux sésame : plus aucune place n'est en vente jusqu'à la fin de la saison. Preuve de cet énorme engouement dans le sud de l'Allemagne : alors que le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions n'avait pas encore été effectué, plus de 200 000 commandes étaient arrivées au siège du club. Dès lors la capacité du stade a été agrandie, passant de 71 000 à 75 000  places en championnat et de 66 000 à 71 000 en coupe d'Europe, avec 2 000 sièges business et 106 loges. Le club a même dû limiter le nombre d'abonnés à 35 000, sinon l'ensemble des places auraient uniquement été réservées à ces derniers.

À chaque match de championnat, la recette se monte en moyenne à cinq millions d'euros - avec un prix moyen des places à 50 euros (sept euros la moins chère). Sur la saison 2013-2014, elle a atteint la somme de 140,8 millions d'euros, toutes compétitions confondues.

Confort et modernité

« Ces excellents résultats vont nous permettre d´investir sur le marché des transferts afin de renforcer encore davantage notre effectif, explique Karl-Heinz Rummenigge. Le fait que notre stade soit toujours plein, quel que soit le nom de notre adversaire, crée une sorte de relation entre le fan et l'Arena. Les gens viennent si nombreux, parce qu´ils ont un sentiment de bien-être et de sécurité. »

bayern Munich

Les supporters y passent ainsi plusieurs heures avant le coup d´envoi comme l'espère les Lyonnais, entre l´immense boutique, le musée qui retrace plus de 110 ans de l'histoire du Bayern, une salle de cinéma ou encore les nombreuses buvettes.

Mais contrairement au projet de Lyon, le Bayern n'a rien prévu de construire autour du stade. L'Allianz-Arena dispose du plus grand parking souterrain d'Europe, avec pas moins de 9 800 emplacements, mais à l'issue de chaque match, les embouteillages sont nombreux. L'OL a pour sa part planifié 7 000 places.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :