Métropoles : Lyon et Grenoble peuvent mieux faire, estime la Cour des comptes

 |  | 1026 mots
Lecture 5 min.
Selon un premier bilan dressé par la Cour des comptes à l'échelle de 13 métropoles françaises, la création de la Métropole de Lyon en 2015 n'a pas tenu toutes ses promesses.
Selon un premier bilan dressé par la Cour des comptes à l'échelle de 13 métropoles françaises, la création de la Métropole de Lyon en 2015 n'a pas tenu toutes ses promesses. (Crédits : ML)
La Cour des comptes publiait, cette semaine, son premier bilan concernant la mise en place des métropoles en France. Un premier état des lieux peu reluisant qui, s'il ne pointe pas d'insuffisance scandaleuse, ne met pas non plus en avant de réussite satisfaisante. En Auvergne Rhône-Alpes, d'après les rapports de la chambre régionale des comptes, la création des deux métropoles de Lyon et Grenoble n'aurait en effet pas eu les effets escomptés...

"C'est un point d'étape, le recul n'est pas encore suffisant pour trancher définitivement la question. Les mécanismes sont complexes et longs à mettre en œuvre, nos conclusions sont donc intermédiaires", a prévenu Pierre Moscovici, président de la Cour des comptes, à l'occasion de la présentation, ce mardi 14 décembre, du premier rapport de la juridiction financière sur la mise en place des métropoles françaises.

Un point d'étape donc, mais qui dresse tout de même en substance un premier bilan assez "peu convaincant", de manière générale, des métropoles françaises, du titre même du fascicule de la cour, consacré à ce thème. Treize d'entre elles, dont deux au sein de la région Auvergne Rhône-Alpes (Lyon et Grenoble), ont été étudiées de plus près pour construire l'analyse des magistrats. D'après les rapports récents de la chambre régionale des comptes d'Auvergne Rhône-Alpes, menés avant les dernières élections, force est de constater qu'elles ne semblent pas avoir convaincu, plus que les autres...

Lyon : bien, mais peut mieux faire

Créée en 2015, grâce à la loi MAPTAM, la métropole lyonnaise (1,39 million d'habitants, recettes : 2,7 milliards, 9100 agents), désormais conduite par le président EELV...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2020 à 5:31 :
Quand on crée des postes de vice-président pour reclasser les coquins, on ne s'étonne de rien... belle réforme territoriale! (ou la multiplication des mille-feuilles administratifs)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :