Chez Mon Libraire, précurseur du "click and collect" depuis 2014

 |  | 1406 mots
Lecture 7 min.
La plateforme Chez Mon Libraire permet à près de 130 librairies d'Auvergne Rhône-Alpes d'être présentes en ligne depuis six ans, à l'image de la librairie Rive gauche à Lyon.
La plateforme Chez Mon Libraire permet à près de 130 librairies d'Auvergne Rhône-Alpes d'être présentes en ligne depuis six ans, à l'image de la librairie Rive gauche à Lyon. (Crédits : DR)
[Initiative] Elle figure comme l’une des pionnières du "click and collect" à l’échelon régional. Fondée dès 2014 par l’association des libraires indépendants de la région Rhône-Alpes, la plateforme régionale Chez Mon Libraire se voulait déjà comme une alternative aux géants comme Amazon. A l’heure du reconfinement, le site enregistre une envolée du nombre de visiteurs et pourrait même accompagner la transition d'une profession qui se digitalise.

Vérifier si un livre est en stock au sein d'une librairie, le réserver ou le commander avant de le récupérer en magasin. Depuis six ans, la plateforme Chez Mon Libraire, qui rayonne partout à travers la région Auvergne Rhône-Alpes, a imaginé le « click and collect » bien avant la vague actuelle.

Née du besoin de soutenir les libraires indépendants dans leur démarche de digitalisation, cette démarche se voyait à l'origine comme un service supplémentaire, pris en charge par l'association des libraires indépendants de la région Rhône-Alpes. « Ce type de plateforme avait hébergé au sein de la ville de Paris, mais nous étions la première région à le mettre en place à cette échelle en 2014 », souligne Marion Baudoin, déléguée générale de l'association Chez Mon libraire, qui emploie 3 salariés.

Au fil des ans, ce service est devenu le canal privilégié des librairies qui souhaitent être présents en ligne, regroupant désormais 130 structures indépendantes de la région (sur un total de 286 établissements recensés, d'après les derniers chiffres de la filière).

Issues à la fois des grands centres urbains comme des campagnes, la démarche qui se veut accessible à tous. « L'adhésion à l'année à l'association coûte 120 euros, tandis que l'affiliation à la plateforme coûte 200 euros à l'année aux librairies, quel que soit le volume d'affaires généré ».

Un modèle économique différent des Gafa

Un modèle peu coûteux pour les librairies indépendantes, dont les marges sont souvent faibles, mais qui permet tout de même à l'association de rentabiliser son service. A l'époque de sa création, la création du site Internet avait nécessité une...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :