A Lyon, ville et métropole s'organisent pour un reconfinement plus "doux"

 |  | 1159 mots
Lecture 6 min.
Grégory Doucet s'est engagé à tenir un point presse chaque semaine en visioconférence afin de faire un point d'étape sur la gestion de la crise sanitaire.
Grégory Doucet s'est engagé à tenir un point presse chaque semaine en visioconférence afin de faire un point d'étape sur la gestion de la crise sanitaire. (Crédits : DR)
Deux jours après l’annonce d’un reconfinement, les élus locaux s’organisent. À Lyon, le maire EELV Grégory Doucet a tenu ce vendredi après-midi un point presse, dans lequel il est revenu sur les premiers mesures de ce nouveau confinement. Avec, au programme, le maintien annoncé de l’ouverture des parcs et jardins, mais également lors de la tarification du stationnement, ou encore la mise en place d’une plateforme de solidarité entre les habitants… La question des commerces de proximité non-alimentaires demeure cependant en suspens, comme dans plusieurs villes.

Depuis ce matin, Lyon est à nouveau confinée. Une occasion pour le maire EELV, Grégory Doucet, de revenir sur l'organisation des quatre semaines à venir. Avec, tout d'abord, le constat que les différentes mesures prises jusqu'ici n'ont pas permis d'endiguer l'épidémie. « Nous avons vu le taux d'incidence continue à croître sur la métropole de Lyon, il atteint désormais 864 cas pour 100.000 habitants, ce qui crée une tension considérable sur les services hospitaliers », constate l'élu, qui est également président du conseil de surveillance des Hospices Civils Lyonnais (HCL), en première ligne face à cette nouvelle vague.

« Nous avons souvent entendu parler du 'monde d'après' : or, il me semble aujourd'hui essentiel que cette expression ne soit plus la promesse d'un monde qui vient, mais de nouvelles pratiques au sein du monde d'aujourd'hui ». Selon le maire écologiste, ce « monde d'aujourd'hui » se doit ainsi de faire la part belle à de « nouvelles pratiques de solidarité et de coopération ». Pour cela, il a rappelé que la ville de Lyon lancerait cette semaine, à l'image d'autres municipalités comme Grenoble, sa propre plateforme de solidarité et d'échanges, permettant aux citoyens de proposer et de se rendre des services.

Sur le plan sanitaire, le maire EELV a notamment rappelé la mise en place, en collaboration avec la métropole de Lyon, les HCL et l'Agence...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :