France Relance : les 23 projets lauréats en Auvergne Rhône-Alpes

 |  | 1190 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : Reuters)
Alors que le ministre de l’économie Bruno Le Maire et la ministre déléguée à l’industrie Agnès Pannier-Runacher, tiraient hier un premier bilan des dossiers lauréats du fonds de soutien à la modernisation et à la diversification des filières automobile et aéronautique, la région Auvergne Rhône-Alpes tire son épingle du jeu. Sur les 110 projets retenus, on dénombre ainsi 23 dossiers issus de la région AuRA, en grande majorité issus de la vallée de l’Arve, berceau du décolletage.

Les noms des 110 premiers projets lauréats des deux fonds à modernisation et à la diversification des filières automobile et aéronautique sont désormais connus. A raison d'une répartition équilibrée (avec 55 projets dans l'aéronautique et 55 dans l'automobile), ces entreprises récolteront une enveloppe de plus de 88 millions d'euros de la part de l'Etat, pour un investissement productif de plus de 190 millions d'euros au total.

Et notre territoire absorbera une partie de ces investissements, puisque sur 110 projets retenus, 23 provenaient d'Auvergne Rhône-Alpes (dont 11 pour le secteur aéronautique et 12 pour l'automobile). Elles recevront ainsi un soutien de 15 millions d'euros au titre des deux fonds, ce qui représentera, au total, grâce aux investissements productifs réalisés, un effet levier de 31 millions d'euros.

Il faut dire que la région AuRA se taillait jusqu'ici une place de choix sur l'échiquier national dans le domaine industriel, puisqu'elle compte près de 550 sous-traitants de l'aéronautique, de rang 1 et 2, qui génèrent ainsi près de 30.000 emplois et 3,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel. La tendance n'est pas passée inaperçue du côté de l'entourage de la ministre Agnès Pannier-Runacher, qui confirme que "les premiers chiffres dénotent un certain dynamisme des industriels régionaux en AuRA", et ne cachait pas que d'autres dossiers régionaux puissent se dégager, lors de la seconde vague d'étude...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :