Idex Lyon Saint-Etienne : Les acteurs économiques haussent le ton

 |  | 1068 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Martine Leroy)
Le dossier de l’IDEX Lyon/Saint-Etienne n'en finit plus de rebondir. A quelques jours du vote du Conseil d’administration de l’Université Jean Monnet au sujet de la fusion avec les établissements lyonnais, les acteurs économiques stéphanois haussent le ton et rappellent que cette étape demeure obligatoire pour l’obtention de l’IDEX. Un rendez-vous fixé, ce jeudi, entre les élus du territoire et la Ministre de l'enseignement supérieur, Frédérique Vidal, pourrait constituer une dernière étape clé avant le vote.

Alors que les statuts de la future université Lyon Saint-Etienne (Jean Monnet, Lyon I, Lyon III et l'ENS) doivent être soumis le 23 octobre prochain au vote (très incertain) du conseil d'administration de l'Université stéphanoise, les acteurs économiques du territoire ont décidé de se faire entendre. Pour eux, cette fusion est indispensable à l'avenir du territoire, car condition sine qua none de l'obtention de l'IDEX. Et ce, malgré un climat très chahuté au sein de l'Université Jean Monnet (UJM) avec une position de la présidence contestée par un collectif fédérant plus de 400 opposants (internes ou externes à l'Université).

"Si le projet n'aboutit pas, ce serait catastrophique pour les sites universitaires de Lyon et de Saint-Etienne, car le fossé va se creuser entre les universités labellisées et les autres. Cette opportunité est historique, passer à côté serait suicidaire", martèle ainsi la chambre de commerce et d'industrie Lyon Saint-Etienne Métropole, le Medef et la CPME dans un communiqué commun récent.

"La labellisation IDEX permettra de figurer dans le Top 10 des grandes universités françaises et de bénéficier de financements significatifs : 30 millions par an, et des centaines de millions d'euros via des appels à projets réservés aux universités labellisées".

Et de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :