Le fleuron du ski Rossignol redimensionne ses activités en Auvergne Rhône-Alpes

 |  | 1003 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Emmanuel Foudrot/ADE)
Confronté à une "évolution profonde" de son marché des sports d’hiver ainsi qu'à une baisse des volumes suite au Covid-19, le groupe isérois Rossignol (Dynastar, Lange, Look, Risport, Dale of Norway, etc) annonce un plan de redimensionnement de ses activités. Celui-ci devrait se traduire par la suppression de 92 postes sur 1.310, ainsi que le transfert de certaines des activités vers son site, basé en Espagne. Une annonce qui intervient alors que le groupe a déjà annoncé, cet été, la cession des marques Time et Raidlight Vertical.

C'est au tour du fleuron isérois des sports d'hiver, Rossignol, de se trouver en mauvaise passe. Le groupe, majoritairement détenu par le fonds d'investissement scandinave Altor depuis 2013, vient d'annoncer à ses représentants du personnel un "projet de redimensionnement de son organisation industrielle", concernant son activité sports d'hiver.

Après s'être séparé, juste avant l'été, de la marque de pédales et de vélos haut de gamme Time -cédée à la jeune pousse WhaTTfornow-, puis des activités de Raidlight Vertical -reprises par l'ex-fondateur de Raidlight, Benoit Laval-, le leader mondial des sports d'hiver envisage désormais de se séparer de 92 de ses 1.310 collaborateurs. Ces suppressions concerneraient en premier lieu son usine de de Sallanches (Haute-Savoie), où 61 postes seraient ainsi supprimés, ainsi que 24 postes sur son siège de Saint-Jean-de-Moirans (Isère) et 7 sur son site de Saint Etienne de Saint Geoirs (Isère).

Ce plan prévoit notamment "le maintien d'une activité industrielle redimensionnée" sur son site de fabrication de skis de Sallanches ainsi qu'une "optimisation de ses coûts de fonctionnement centraux". Le groupe confirme qu'un plan de réduction des dépenses et de frais fixes a été...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2020 à 18:19 :
Avant.... il y avait de la neige. Avant...il était possible à une famille de classe moyenne d'aller skier régulièrement. Avant...les communes s'impliquaient pour favoriser l'apprentissage du ski aux plus jeunes de toutes les catégories sociales.
Mais ça, c'était Avant....La sortie au ski, c'est désormais un budget conséquent...encore faut il qu'il y ait de la neige, que toutes les pistes soient ouvertes et pour un plaisir autre que de skier sur le béton des neiges artificielles !
Bonjour l'écologie ! Acheter une paire de ski dans ces conditions nouvelles, une folie.
a écrit le 24/09/2020 à 9:25 :
"un plan de redimensionnement de ses activités"

Il ne faut donc vraiment pas dire "plan de licenciement", nous ne l'entendons ni lisons nulle part tandis qu'ils se planifient par milliers à cause de la politique sanitaire il ne faut donc jamais dire la vérité en dictature financière. Habituer nos entreprises à ne pas assumer leurs actes n'est pas bon pour leur maturité.

A trop chercher à formater les uns et les autres on les bride, on les affaibli, on les empêche totalement d'êtres des concurrents mondiaux performants en les infantilisant, en leur disant comment ils doivent faire, comment ils doivent fonctionner, évoluer, compter.
a écrit le 24/09/2020 à 4:44 :
Rossignol devrait se recycler dans les skates board. Il n'y aura bientot plus de neige dans les stations francaises.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :