MyLi : la nouvelle filiale qui veut conquérir le marché des logements locatifs

 |  | 755 mots
Lecture 4 min.
La filiale de la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes et du bailleur Dynacité, MyLi, entend répondre aux besoins en logements intermédiaires sur les zones tendues de la région.
La filiale de la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes et du bailleur Dynacité, MyLi, entend répondre aux besoins en logements intermédiaires sur les zones tendues de la région. (Crédits : DR)
Développer une offre de logements intermédiaires pour les actifs à revenus moyens, sur des zones où le marché immobilier est tendu. Tel est l’objectif de la société MyLi, créée par l’association du bailleur Dynacité et de la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes. MyLi devrait ainsi produire 60 à 80 logements par an sur une durée de 5 ans pour les louer à des prix inférieurs à ceux du marché libre, avant de les vendre après 10 ans d’occupation.

Loger les ménages trop aisés pour être éligibles aux logements sociaux, mais dont les revenus ne sont pas assez élevés pour accéder aux logements du marché libre. C'est l'enjeu auquel souhaite répondre MyLi, une nouvelle société créée par l'association du bailleur Dynacité et de la Caisse d'Épargne Rhône-Alpes (CERA).

Cette nouvelle offre de logements sera implantée sur des zones où le marché immobilier est très tendu, notamment le Pays de Gex, la Haute-Savoie et la Métropole lyonnaise. "Pour créer MyLi, nous avons recherché un partenaire financier sérieux qui partageait nos valeurs", explique Marc Gomez, directeur général de Dynacité.

Le bailleur social gère 27 000 logements sur 241 communes et 5 départements de Rhône-Alpes et construit en moyenne 500 logements neufs chaque année. Il emploie 601 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de 155 millions d'euros et un résultat net de 14 millions...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :