Sirha Green : quand la restauration se met au vert

 |  | 1127 mots
Près de 230 exposants et marques se retrouvaient au Sirha Green jusqu'à ce mardi pour présenter leurs innovations et détailler les nouvelles tendances du marché.
Près de 230 exposants et marques se retrouvaient au Sirha Green jusqu'à ce mardi pour présenter leurs innovations et détailler les nouvelles tendances du marché. (Crédits : DR)
C'était l'un des premiers salons organisés en cette rentrée, qui avait également valeur de test pour son organisateur, GL Events. Le Sirha Green se tenait durant trois jours à la Sucrière de Lyon. De la nourriture bio, locale, ou végétale à la gestion des emballages ou des déchets : les entreprises de la restauration et du food service se retrouvaient jusqu'à ce mardi pour présenter leurs innovations et détailler les nouvelles tendances du marché.

Initialement prévu du 14 au 16 juin à Lyon Eurexpo, le Sirha Green, salon de la restauration écoresponsable, a été reporté du 6 au 8 septembre à la Sucrière, dans le quartier Confluence à Lyon. "Avant le confinement, nous étions partis pour doubler la manifestation, qui avait reçu près de 5700 visiteurs professionnels sur trois jours lors de la précédente édition en 2018", explique Marie-Odile Fondeur, directrice du salon Sirha Green. Contrainte de réduire sa fréquentation et de mettre en place un certain nombre de mesures sanitaires (port du masque obligatoire, sens de circulation, gel hydroalcoolique, distanciation physique, etc), cette édition a toutefois pu accueillir 230 exposants et marques, contre 220 en 2018.

Pour Marie-Odile Fondeur, l'écologie se dégage à la fois comme un enjeu et une tendance de fond dans la restauration, impulsée par les consommateurs. "Les gens veulent continuer à se faire plaisir, mais en allant dans des restaurants qui respectent l'environnement". Ainsi, les clients ne demanderaient pas forcément des produits bio, mais au minimum des produits locaux et de saison et souhaitent diminuer le gaspillage alimentaire.

"Depuis la Covid, les consommateurs sont encore plus attentifs à ce qu'ils mangent. Ce constat est appuyé par une étude que nous avons réalisé auprès de 500 consommateurs français, qui réclament plus de transparence et de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :