Tourisme : Clap de fin pour le projet de Center Parcs de Roybon

 |   |  813  mots
Le projet de Center Parcs de Roybon (38) prévoyait la création de 468 emplois au sein de la région mais supposait la destruction de 80 hectares de forêt et de zones humides en vue d'y bâtir 1 000 cottages.
Le projet de Center Parcs de Roybon (38) prévoyait la création de 468 emplois au sein de la région mais supposait la destruction de 80 hectares de forêt et de zones humides en vue d'y bâtir 1 000 cottages. (Crédits : Facebook Center Parcs)
Pierre & Vacances jette finalement l’éponge. Le groupe vient d’annoncer l’annulation de son projet de Center Parcs situé dans la forêt de Roybon (38), alors que celui-ci a été soumis à une série de recours en justice depuis 2007.

Les opposants au projet de Center Parcs se réjouissaient déjà de cette décision tard hier soir. Dans un communiqué, transmis à l'AFP, le groupe Pierre & Vacances a annoncé, ce mercredi 8 juillet, l'abandon définitif du projet de création d'un Center Parcs à Roybon (38), dans la forêt des Chambarans.

Lire aussi : Center Parcs de Roybon : le dossier renvoyé à la Cour Administrative de Lyon

Un projet qui tablait sur un budget de 390 millions, et sur la construction d'un millier de cottages et d'une bulle aquatique transparente, maintenu à 29 degrés toute l'année avec piscine, toboggans et jacuzzis.

Le complexe prévoyait la création de 468 emplois au sein de la région et supposait la destruction de 80 hectares de forêt et de zones humides, dont les associations environnementales avaient rappelé à plusieurs reprises le rôle dans la régulation des crues.

"Depuis plus de dix ans, des procédures judiciaires contestant les autorisations administratives ont fait obstacle à la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :