Post Covid-19 : "le monde d'avant rattrape déjà la filière textile"

 |   |  959  mots
(Crédits : DR)
Une cinquantaine d’entreprises textile de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’étaient retroussé les manches pour produire en urgence des millions de masques lavables et réutilisables. Face à un effondrement soudain de la demande, provoqué par la réouverture du marché mondial, elles se retrouvent avec d’importants stocks d’invendus sur les bras.

2,9 millions de masques et de la matière première pour en produire 19 millions de plus. C'est, selon les derniers calculs d'Unitex, le stock, -  énorme -, qui resterait sur les bras de la cinquantaine d'entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui s'était lancée en urgence dans la production de masques textiles lavables. Depuis fin mai/début juin, la demande s'est soudainement effondrée au profit des masques à usage unique ou des masques textile, à bas prix, importés de pays étrangers.

Le monde d'avant rattrape la filière textile

Après avoir produit plusieurs millions de masques, la PME ligérienne Les Tissages de Charlieu (70 salariés ; 8 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019), a ainsi stoppé sa production il y a une quinzaine de jours. Pionnière, donnée en exemple dans des dizaines d'articles, l'entreprise avait investi un million d'euros pour augmenter rapidement ses capacités de production.

Lire aussi : Covid-19 : Tissages de Charlieu se convertit à la production de masques pendant la crise

Mais elle n'avait même pas fini de monter sa nouvelle ligne de production que les commandes se sont brusquement taries.

"Le soufflé est...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :