Essais cliniques : Kayentis adapte son offre face au Covid-19

 |   |  953  mots
(Crédits : DR)
En pleine crise du Covid-19, l’éditeur spécialisé dans les solutions de collecte de données cliniques a dû mettre sur pied un plan de continuité. Objectif : permettre à ses clients de continuer à poursuivre leurs essais cliniques sur différentes pathologies malgré un contexte sanitaire délicat.

L'isérois Kayentis fait partie des sociétés dont les activités ont été boostées par le Covid-19. Mais également bousculées. Car en fournissant des logiciels de collecte de données cliniques à de grands laboratoires et biotechs du milieu pharmaceutique, Kayentis n'a pas connu le chômage partiel.

La société, dont les trois quarts des effectifs (140 salariés) sont toujours basés à Meylan (38), a déjà participé à 220 essais cliniques réalisés sur près de 12 000 sites et 80 000 patients. Et intervient principalement sur des études cliniques avancées (phases 2 et 3), liées aux secteurs de l'oncologie, des pathologies inflammatoires ou maladies auto-immunes, à travers près de 75 pays.

L'ancienne spin-off de Hewlett-Packard (HP), détenue aujourd'hui par deux fonds d'investissements français (Extens Développement Santé et LBO France), a même engrangé de nouveaux contrats, avec l'arrivée de cinq nouveaux essais cliniques d'entreprises biopharmaceutiques émergentes (EBPs) au sein de son portefeuille.

Mais le plus grand impact de la crise sanitaire s'est révélé sur un autre terrain.

"On a beaucoup parlé des essais autour du Covid-19, mais cela ne...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :