Tests PCR : le laboratoire vétérinaire public Terana réquisitionné par la Préfecture de la Loire

 |   |  657  mots
(Crédits : DR)
Pour augmenter les capacités de tests PCR de la Loire, le Préfet réquisitionne le laboratoire public d’analyses vétérinaires Terana implanté dans la Loire, le Rhône, le Puy-de-Dôme et le Cantal et la Haute-Loire.

400 analyses PCR, voire 1000 si le besoin s'en faisait sentir. Voici la capacité quotidienne que le laboratoire public interdépartemental d'analyses vétérinaires Terana sera en mesure de mettre en œuvre dans quelques jours pour renforcer les capacités de la Loire et du Puy-de-Dôme, un critère présenté comme essentiel par le gouvernement dans son plan de déconfinement.

Réquisitionné mi-avril par le Préfet de la Loire, Terana s'est associé au groupe privé Unilians, présent dans la Loire, le Rhône, l'Ain et l'Isère pour mettre en musique cette réquisition.

"Unilians est en première ligne. S'il se trouve débordé, il se chargera toujours de l'ensemble des prélèvements ainsi que de la relation avec les patients mais nous déléguera une partie des analyses", explique Sylvain Naulot, directeur de Terana.

Pour le Puy-de-Dôme, Terana s'est associé au CHU.

Groupement d'intérêt public créé en 2016

Créé en 2016, Terana est un GIP, un groupement d'intérêt Public, fédérant les Départements de la Loire, de la Haute-Loire, du Cantal, du Puy-de-Dôme et, depuis le début de l'année 2020, du Rhône qui jusqu'ici avait une convention avec l'Ecole Vétérinaire de Marcy-l'Etoile.

"Cette compétence d'analyse vétérinaire est revenue aux Départements dans les années 80. Il reste une soixantaine de structures en France, dont Terana qui est le fruit de la volonté de plusieurs départements d'unir leurs moyens pour être plus efficaces", détaille encore Sylvain Naulot.

Le siège est à Lempdes, dans le Puy-de-Dôme, mais Terana dispose de trois autres sites d'analyses : Aurillac, Montbrison et le Puy-en-Velay. Avec 130 salariés et un chiffre d'affaires en croissance de l'ordre de 10 millions d'euros, Terana réalise près d'1,5 million d'analyses chaque année. Un chiffre appelé à augmenter encore cette année puisque le Département du Cher (18) va rejoindre l'organisation dès le mois de juillet prochain.

Les missions principales de Terana : assurer la santé animale, sa mission historique, pour prévenir les risques d'épidémies animales ou d'atteinte à la santé humaine avec un travail auprès des éleveurs/vétérinaires/exportateurs de produits alimentaires, veiller à la qualité des productions alimentaires avec 43 000 échantillons de nourriture analysés chaque année, garantir une eau de qualité (eau potable et qualité des eaux usées) et assurer la qualité biologique des eaux de baignade.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :