Covid-19 direct : l'essentiel de l'actualité ce mardi 24 mars 2020

 |   |  743  mots
(Crédits : S.Borg)
Deuxième semaine de confinement pour les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes où l'on enregistre ce mardi (chiffre mis à jour le 23.03 à 15h) 1 738 cas confirmés et 85 décès, avec des pics dans le Rhône (491 cas / 41 décès) et en Haute-Savoie (272 cas / 13 décès). Retrouvez ici l'essentiel de l'actualité économique dans la région.

17:00 - Kodev lance sa production de masques

La PME stéphanoise, fabricante de linge pour les spas et les instituts (6 salariés ; 800.000 euros de CA) se lance, elle aussi, dans la production de masques. Ceux-ci répondent au cahier des charges élaboré par le CHU de Grenoble. Ils sont composés de deux couches de tissus en coton et d'une couche de polaire. Kodev est dirigée par Irène Breuil, présidente de la délégation stéphanoise de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne.

15:00 - French Tech One veut accompagner ses startups en difficulté

L'association met en place un dispositif d'entraide entre adhérents. Chacun peut faire part de ses difficultés précises, le réseau relaiera afin que des volontaires puissent venir apporter leur soutien.

14 :00 La région Auvergne-Rhône-Alpes dévoile son plan de soutien à l'économie à hauteur de 600 millions d'euros (en effet cumulé).

"Nous avons bâti ce plan de soutien en collaboration avec tous les acteurs économiques : CCI, Medef, Cpme, Btp, Capeb, transporteurs, tourisme, hôtellerie et acteurs culturels qui sont particulièrement touchés. C'est le plan de soutien le plus important des régions de France. La capacité financière de notre région le permet", a commenté Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

12 :55 - BioMérieux va déployer ses tests pour le Covid-19 aux Etats-Unis

Le spécialiste lyonnais du diagnostic in-vitro a reçu l'autorisation de la Food and Drug Administration américaine de déployer son test destiné à la détection du coronavirus aux Etats-Unis. Il ne s'agit pas d'une autorisation définitive mais bien d'une autorisation "d'urgence" qui courre le temps

12:30 - La startup lyonnaise Medeo rend sa plateforme de téléconsultation en accès libre

La plateforme de téléconsultation Medeo a décidé de rendre gratuite l'utilisation de sa plateforme de téléconsultation en Ehpad. En raison du public particulièrement fragile qu'ils accueillent, ces derniers ne peuvent plus faire appel à des médecins extérieurs, ce qui peut engendrer des situations de rupture de suivi médical. Le dispositif consiste en une plateforme numérique et un kit de dispositifs médicaux connectés adapté : oxymètre, tensiomètre, thermomètre, stéthoscope.

Medeo permet ainsi la création d'un dossier patient complet, le paiement et la facturation, l'évaluation des symptômes par un questionnaire et la connexion sécurisée en visio avec un médecin.

10:30 : La Tribune décrypte les dispositifs de soutien aux entreprises.

Rendez-vous sur ce live, une table ronde numérique avec Charles-René Tandé, Président de l'Ordre des Experts Comptables, Pierre Goguet Président de CCI France et Pedro Novo, Executive Director in charge of Export chez Bpifrance

8:45 : Production de sacs étanches pour vêtements contaminés : SES 43 en difficulté

La PME Stéfany Emballages Services en redressement judiciaire depuis quelques mois a désormais un carnet de commandes qui déborde. Et pour cause, elle produit notamment des sacs étanches pour vêtements contaminés, à destination des établissements de santé. Sauf que sa trésorerie ne lui permettra pas d'assurer très longtemps cette production.

08:00 : Le monde d'après. Sa "nature", optimiste et constructive, prend le dessus au moment de diagnostiquer la situation "sociétale" de la France confrontée à la pandémie du Covid-19. Le sociologue Serge Guérin n'élude certes pas les spectres qui défient la communauté, mais il veut retenir en priorité les enseignements à même, demain, d'éclore et de "profiter". Profiter à une prise de conscience des dérives de notre époque ; à une nouvelle hiérarchisation de l'essentiel ; à la conscientisation écologique ; au dépeçage de la double tyrannie de la performance et de l'autonomie ; à la redéfinition d'objectifs responsables pour une mondialisation aujourd'hui ivre et dépossédée de sens ; à une relation renouvelée aux territoires et à la résurrection d'un Etat-providence repensé "avec les Français, et non plus pour les Français". Et à recouvrer un peu de "l'humilité" que l'arrogance ou le scientisme ont chassé. Surtout, cet expert des sujets de santé et d'intergénération, espère que "l'événement coronavirus" révélera au plus grand nombre - et à la classe politique dirigeante - les trésors du "care", cette éthique de la sollicitude qui emmêle harmonieusement "soin de soi" et "soin de l'autre". L'heure est de se tourner vers un "égoïsme solidaire".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :