Covid-19 : Auvergne-Rhône-Alpes dévoile son plan de soutien régional

 |   |  668  mots
(Crédits : Michel Pires - Région Auvergne-Rhône-Alpes)
La région Auvergne-Rhône-Alpes met sur la table une enveloppe de 250 millions d'euros en soutien à l'économie. Avec cette intervention, l'exécutif régional table sur un effet levier à hauteur de 600 millions d'euros.

A phénomène exceptionnel, réaction exceptionnelle. Après s'être mobilisée pour les acteurs de la santé, en commandant 3 millions de masques et en favorisant le redéploiement des structures industrielles vers la fabrication de masques en tissus et de gels hydroalcooliques, la région Auvergne-Rhône-Alpes dévoile son plan de soutien à l'économie.

"Nous avons bâti ce dispositif toute la semaine dernière en collaboration avec tous les acteurs économiques : CCI, Medef, Cpme, Btp, Capeb, transporteurs, tourisme, hôtellerie et les acteurs culturels qui sont particulièrement touchés. C'est le plan le plus important des régions de France", indique Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce plan, qui mixe injection d'argent frais et report d'un certain nombre d'échéances, vise à "soutenir la trésorerie des entreprises".

"Nous pouvons potentiellement assister à un cataclysme économique. Contrairement à d'autres crises, les acteurs économiques nous signalent que les chiffre d'affaires sont à zéro et que cela fait des dégâts dans les trésoreries. Nous devons absolument éviter l'augmentation du chômage pour la suite et les emplois détruits", poursuit-il.

Au total, la région mise sur un plan à 600 millions d'euros, dont 252 millions de soutien direct. Côté finance, le président de l'exécutif estime que la région a les moyens de financer ces mesures - et évoque comme à son habitude "une région bien gérée".

"A l'heure où les acteurs publics doivent injecter de l'argent, certaines ont peu de capacités à agir. Nous avons une force de frappe importante", rappelle Laurent Wauquiez

Participation au fonds de solidarité national

Le président de la région confirme contribuer au fonds de solidarité national impulsé par le gouvernement et qui permet de verser un forfait de 1 500 euros aux professionnels et aux dirigeants de TPE (0 à 10 salariés, dont le dernier chiffre d'affaires est inférieur ou égal à 1 millions d'euros qui ont fait l'objet d'une interdiction de fermeture ou qui ont subi en mars 2020 une baisse d'au moins 70% de leur chiffre d'affaires).

A cette somme, la région pourrait verser, selon "la situation de besoin spécifique de l'entreprise et en cofinancement et codécision avec l'Etat", jusqu'à 2 000 euros d'aide supplémentaire. Pour le mois de mars, la région devrait verser 114 millions d'euros au titre du fonds de solidarité.

Dans l'immédiat, la région injecte 50 millions d'euros à destination des entreprises et de ses partenaires en doublant le montant des avances sur les marchés publics et les avances sur subventions, en accélérant ses paiements à ses fournisseurs tout suspendant ses demandes de règlement.

Elle met également sur la table 88 millions d'euros à destination de différentes filières : 3 millions d'euros pour les entreprises situées dans des foyers de contamination, comme à la Balme-de-Sillingy en Haute-Savoie ; 15 millions d'euros pour les entreprises du bâtiment impactées par l'arrêt des chantiers que la région a décidé de suspendre ; 20 millions d'euros pour soutenir la filière régionale des transports (300 entreprises concernées par la suspension des transports scolaires ou interurbains) ; 20 millions d'euros pour les entreprises du tourisme et de l'hébergement (avec un co-financement espéré des collectivités locales) ; 15 millions d'euros pour les acteurs de l'événementiel et autant pour les acteurs de la culture.

"Le secteur de la culture est aussi en grande détresse. On a tendance à l'oublier. On a monté une cellule de crise pour faire du sur-mesure", souligne-t-il.

En complément, la région suspend les remboursements des prêts régionaux (règlement sans pénalité et sans intérêt), la perception des loyers dus à l'institution (20 millions d'euros) et le développement des Prêts Région Auvergne-Rhône-Alpes avec Bpifrance et le réseau des établissements bancaires, sur le modèle du prêt initié par la région avec la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes à destination des artisans et des commerçants. Et incite les entreprises en difficulté à utiliser son numéro d'urgence : 0805 38 38 69.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :