Sillon alpin : Comment la French Tech fait mûrir ses jeunes pousses loin des regards

 |   |  609  mots
Julie Huguet (Coworkees), Philippe Porceillon (FroggyPix), Aline Buscemi (Arcadeo Gaming), Emilie Straub (Copines de Voyage) et Rémi Thomas (In&motion) aux Sommets du Digital
Julie Huguet (Coworkees), Philippe Porceillon (FroggyPix), Aline Buscemi (Arcadeo Gaming), Emilie Straub (Copines de Voyage) et Rémi Thomas (In&motion) aux Sommets du Digital (Crédits : DR)
Dans le sillon alpin, la French Tech in The Alps s'organise pour favoriser l'émergence et le développement des startups. Objectif : leur permettre de grossir depuis leur base.

En marge des Sommets du Digital, une réunion de près de 350 décideurs qui s'est tenu du 3 au 5 février à La Clusaz, sur les hauteurs d'Annecy, cinq startups sélectionnées par French Tech in The Alps Annecy ont pu pitcher devant quelques participants intéressés par leur projet. Si l'exercice leur est familier, l'occasion de le faire devant un public plutôt parisien, captif et en visite sur leurs terres n'est pas si courant.

"Nous avons besoin de relais pour être visible, et notamment à Paris. C'est important pour toucher les investisseurs", souligne Julie Huguet, la fondatrice de Coworkees, une plateforme de mise en relation entre indépendants et entreprises en phase de levée de fonds.

Pour...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :