Sous-traitance : Le luxe recrute dans la Drôme

 |   |  385  mots
(Crédits : DR)
Algo, sous-traitante de maroquiniers de luxe, connait un essor important. L’entreprise pourrait recruter plus de 900 personnes dans les prochaines années.

La maroquinerie de luxe n'en finit plus de recruter et de se déployer dans la région. Les annonces se font à coups de centaines de postes. Dernière en date, celle de la société Algo dans la Drôme, implantée par ailleurs à Paris et à Carcassonne et dirigée par Alex Signolès.

Sous-traitante d'une grande maison de luxe, la maison Goyard, pour laquelle elle fabrique des articles de maroquinerie haut-de-gamme, Algo devrait recruter près de 900 personnes sur le territoire drômois dans les prochaines années. Des recrutements qui interviendraient sur deux zones du département : le parc d'activité « Axe 7 » à Albon et le parc d'activité « Portes du Vercors » à Chateauneuf-sur-Isère.

300 emplois à Albon

Implantée depuis deux ans dans un atelier relais, Algo vient d'inaugurer en toute discrétion, une nouvelle usine à Albon. Alors que les locaux sont flambants neufs, ils ne suffisent déjà plus au groupe d'Alex Signoles. L'entreprise prévoit d'ores et déjà la construction de nouveaux ateliers et d'une plateforme logistique. A la clé : 200 à 300 emplois supplémentaires.

"C'est une excellente nouvelle pour notre territoire. C'est l'exact inverse de ce qui se passe avec XPO qui n'a jamais pris la peine de se mettre en relation avec les élus du territoire hébergeant plus de 400 de ses salariés. Avec Algo, nous avons au contraire d'excellentes relations. Nous les avons accompagnés dans l'acquisition du terrain et la mise en chantier des opérations", s'enthousiasme Pierre Jouvet, président de la communauté de communes Porte de DrômArdèche (26) sur laquelle est implantée la zone Axe 7

Et de préciser que l'entreprise offre des emplois de qualité, des formations et des conditions de travail satisfaisantes à ses salariés.

600 emplois à Chateauneuf-sur-Isère

A quelques dizaines de kilomètres, Algo prévoit d'implanter une autre usine. Les salariés de L'Atelier, entreprise de Romans-sur Isère reprise en 2017, devraient y emménager dès que les locaux seront disponibles. Ils pourraient être rejoints, à terme, par plus de 600 nouveaux collaborateurs.

Extrêmement discrète, à l'instar de la plupart de ses confrères sous-traitants du luxe, Algo ne communique pas sur ses objectifs, ses chiffres et ses ambitions. Les informations filtrent au compte-goutte au gré des annonces des élus se réjouissant de ces bonnes nouvelles pour l'emploi sur leur territoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :