Logistique : La revente éventuelle de l'ex-Norbert Dentressangle inquiète élus locaux et syndicats

 |   |  573  mots
(Crédits : XPO Logistic)
Le groupe XPO Logistics pourrait se séparer de ses activités européennes constituées essentiellement de l’ex Norbert Dentressangle. Une annonce qui inquiète élus locaux et syndicats.

Article publié le 24 janvier à 16h, mis à jour le 28 janvier à 10h07

Presque 5 ans après avoir racheté le transporteur routier lyonnais Norbert Dentressangle pour s'implanter en Europe, le groupe américain XPO Logistics (100 000 salariés) annonce réfléchir à un démantèlement.

Celui-ci est actuellement envisagé sous forme de ventes ou de scissions (spin-offs) afin de rendre certaines entités indépendantes. Quatre des cinq activités du groupe sont concernées, dont les branches logistique et transport en Europe. Elles sont constituées principalement des actifs de l'empire Norbert Dentressangle, renommé depuis aux couleurs de l'Américain.

"Depuis 2015, nous avons augmenté les revenus d'environ 2 milliards de dollars et l'EBITDA d'environ 500 millions d'euros, sans une seule acquisition. Par conséquent, XPO est la 7e action la plus performante de la dernière décennie sur le Fortune 500, et notre prix d'action a augmenté de plus de 10 fois depuis que nous avons investi en 2011. Malgré tout votre travail, nous n'obtenons pas le crédit approprié à Wall Street. Nos actions sont négociées avec une réduction importante. C'est pourquoi nous avons commencé ce processus exploratoire", a justifié, Bradley Jacobs, le Pdg de XPO Logistic dans un mail adressé aux salariés le 15 janvier dernier.

Bradley Jacobs a éclairci sa position dans la presse américaine (Bloomberg) : "On a fait le calcul, c'est plus avantageux de vendre ou rendre indépendante chacune de nos unités pour créer de la valeur pour les actionnaires."

La valorisation globale du groupe serait ainsi moins importante que celle de l'addition des entités.

"Nous ne sommes pas surpris"

Une annonce qui ne surprend pas Nicolas Peyrot, secrétaire général CFTC pour XPO Logistics Europe.

"Dès le premier comité de groupe, XPO nous a annoncé qu'ils étaient là pour valoriser l'entreprise pendant 5 ans mais qu'ils ne comptaient pas s'installer sur la durée. Le groupe se porte très bien, il s'agit seulement de générer encore plus de profits," explique-t-il.

Il reconnait que le groupe a jusqu'ici agit de manière plutôt transparente.

"Pour l'instant, nous n'avons aucune information sur les acquéreurs potentiels. Nous sommes un très gros groupe. Qui pourra nous reprendre ? Un fonds de pension ? Un concurrent ? Nous ne savons pas, d'autant que tout est possible puisque Dentressangle avait été repris en 2015 par un groupe dix fois plus petit que lui... », rappelle-t-il.

Le syndicaliste dit être principalement inquiet pour le site de Beausemblant, dans la Drôme, le siège administratif de l'activité transport employant quelque 400 salariés.

"Si nous sommes repris par un groupe déjà implanté en Europe, il risque d'y avoir des doublons..."

Inquiet pour la préservation des emplois sur son territoire, Pierre Jouvet, président de la communauté de communes Porte de DromArdèche, conseiller départemental et porte-parole du Parti socialiste, hurle au scandale sur sa page Facebook.

"Nous n'avons pas affaire à des capitaines d'industrie qui souhaitent investir pour développer durablement leurs activités comme c'était le cas avec Norbert Dentressangle. Non, ici, c'est : on arrive, on se sert, on pressurise les salariés et on s'en va pour gagner du fric. Ces pratiques sont à vomir," a-t-il notamment indiqué.

Et de préciser :

" Depuis leur arrivée, XPO n'a jamais pris la peine de se mettre en relation avec les collectivités locales. Je viens néanmoins d'envoyer un courrier à la direction afin d'avoir une visibilité sur leurs intentions".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2020 à 9:28 :
Que cela nous serve de leçon dans la liste des erreurs à ne pas renouveler pour sauvegarder les emplois sur les territoires.
"Le profit à tout prix" ne peut plus être l'unique moteur de notre économie qui s'évertue surtout à vouloir dorer le blason des actionnaires...
Il faudrait pouvoir résister à ce type de pratique, mais l'opportunité était trop belle en son temps.
a écrit le 26/01/2020 à 12:43 :
Rien de nouveau,toujours le même procédé à l'américaine :
J'achète une entreprise, dans de nombreux cas je vide sa trésorerie et je pompe 100% du résultat voir je "dégraisse" les effectifs pour rendre la cible encore plus sexy, enfin je vends par "appartement" et ramasse la plusvalue.
Pratique courante depuis longtemps rien de bien nouveau sous le soleil.
a écrit le 25/01/2020 à 12:15 :
J'ai eu a faire avec ND et franchement quand on est pas fait pour le commerce on ne s'y met pas.

Encore une boite mal gérée que les élus ont tenu à bout devra pour "sauver les emplois".

Le problème c'est qu'en soutenant des PME aux mauvais décideurs on ne fait qu'à long terme tirer l'économie vers le bas.
Réponse de le 25/01/2020 à 13:10 :
Une boîte mal gérée ?
Devenue une des plus performantes du transport en partant d'un camion seul pour acheminer des pommes aux UK pour arriver là ou le groupe en est aujourd'hui ?
On doit pas être si nuls que ça...
Réponse de le 27/01/2020 à 12:25 :
Citoyen Blasé..... Tout est dis dans votre nom. On peut avoir quelques soucis avec une entreprise de transport sans pour cela la dénigré. Vous ne devez pas bien connaitre la logistique et le transport en particulier pour faire ce genre de commentaires.
Réponse de le 27/01/2020 à 13:13 :
@ multipseudos: "On doit pas être si nuls que ça... "

Ben non et surtout pas toi voyons !

C'est comme BAYER, plus grosses ventes de produits phytosanitaires du monde et... plus de 40 milliards de dettes !

Les chiffres ne prouvent rien, la bêtise des décideurs oui.

Signalé
Réponse de le 27/01/2020 à 18:14 :
@ multipseudos:

"On peut avoir quelques soucis avec une entreprise de transport sans pour cela la dénigré. "

LE dumping social est inacceptable, alors certes largement tue par ceux qui en profitent mais tirant tout le monde vers le bas, or une entreprise qui tire tout le monde vers le bas n'a aucun mérite.

Mais je peux être de plus en plus précis si vous voulez hein.

Déjà pas payer une facture de 50 euros expose l'état d'esprit là dedans hein... -_-
a écrit le 25/01/2020 à 12:09 :
Tout a commencé quand les procès se sont enchaînés contre Norbert DENTRESSANGLE qui n'a pas eut le choix que de vendre son fleuron. Une entreprise française de première ordre européen, et voilà pourquoi ils en sont là aujourd'hui !!!
Réponse de le 25/01/2020 à 13:08 :
Le commentaire totalement débile de quelqu'un qui ne connaît pas la situation...
Sur tous les procès contre ND, tous ont été gagnés par la société...
a écrit le 25/01/2020 à 11:37 :
Nos boîtes sont rachetées par des étrangers alors que nous mettons tous les ans 16 Milliards d'Euros à la caisse d'épargne pour récolter 0,75% d'intérêts et que le total de l'épargne sur livret A est de 300 Milliards. Les bénéfices vont dans la poche des propriétaires et les arbitrages sont en notre défaveur.Cherchez l'erreur.On peut toujours hurler au scandale, mais que fait-on?
a écrit le 25/01/2020 à 11:24 :
J'ai porté les couleurs de Norbert dentressangle et fier de l'avoir fais. Je suis sous les couleurs de xpo,peu fier et écœuré de ses stratégies financières a la con.
a écrit le 24/01/2020 à 22:40 :
C'est vrai ce que dit Pierre Jouvet , malheureusement un certain nombre d'entreprises françaises serieuses (qualité du travail ,compétences. ..professionnalisme ) se laissent absorber par ces "boites à pognon" et disparaissent à terme du circuit économique ...
Nous sommes bien dans une époque où le travail a perdu énormément de sa valeur.
J'ai eu un jour reçu une livraison par la société Norbert Dentressangle ...Le chauffeur a tout vérifié ...dans le camion tout était attaché correctement et en ordre ...c'est l'image d'une entreprise sérieuse. ...créée et dirigée par un homme de métier. ....
a écrit le 24/01/2020 à 22:16 :
L argent va à l argent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :