Saint-Etienne décroche un nouveau label Unesco

 |   |  304  mots
(Crédits : Ville de Saint-Etienne)
La Ville de Saint-Etienne décroche le label Unesco de Ville inclusive et durable. Elle rejoint ainsi un cercle fermé de quinze villes françaises et un réseau européen engagé contre les discriminations.

Saint-Etienne décroche son second label Unesco. Après celui de "Ville Créative de Design", elle est désormais étiquetée "Ville Inclusive et Durable". Elle rejoint ainsi le cercle français formé notamment de Bordeaux, Dunkerque, Lyon, Paris, Metz ou encore Nancy et Strasbourg.

"Ce label confirme que ce que nous voulons pour notre ville. Les valeurs stéphanoises sont issues de notre histoire, j'en suis fier et j'essaie de les entretenir mais dans un contexte où l'intolérance est grandissante, le combat est quotidien. De la même façon que pour le label Unesco Ville Créative de Design, celui-ci affiche immédiatement ce qu'est Saint-Etienne et véhicule une image positive à travers le monde", insiste Gaël Perdriau.

Si la Ville de Saint-Etienne a postulé pour obtenir ce label, Gaël Perdriau l'assure : c'est bien l'Unesco qui est venue lui suggérer cette candidature, interpellée par quelques initiatives de la préfecture ligérienne en matière d'inclusion. Parmi celles remarquées et appréciées par les instances de l'Unesco : la manifestation "Une ville en Partage", les semaines de l'égalité, le recours aux clauses d'insertion dans les marchés publics, la mise en place de conseils consultatifs, le forum de la démocratie locale ou encore le soutien aux associations luttant contre les discriminations.

Marc Chassaubéné, adjoint aux affaires culturelles, rappelle également "les prises de positions de la Ville pour l'accueil des réfugiés ou la lutte contre les discriminations LGBTI".

Engagements

Pour conserver ce label, Saint-Etienne devra s'engager dans un plan d'action en 10 points établi par la Coalition des villes inclusives et durables. Parmi ces engagements : la mise en place d'un réseau de monitoring et de vigilance contre le racisme, le soutien aux victimes de racisme, la promotion des pratiques équitables etc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2019 à 11:52 :
Il serait bon parfois de ne pas prendre pour argent comptant la propagande que les élus organisent ! Il ne s'agit absolument pas d'un label octroyé par l'Unesco ! Cette dernière a juste accepté sa candidature pour faire partie de La Coalition internationale des villes inclusives et durables − ICCAR qui vise à établir un réseau des villes intéressées par l'échange d'expériences afin d'améliorer leurs politiques de lutte contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’exclusion !!!
a écrit le 09/12/2019 à 11:47 :
Il serait bon parfois de ne pas prendre pour argent comptant la propagande que les élus organisent ! Il ne s'agit absolument pas d'un label octroyé par l'Unesco ! Cette dernière a juste accepté sa candidature pour faire partie de La Coalition internationale des villes inclusives et durables − ICCAR qui vise à établir un réseau des villes intéressées par l'échange d'expériences afin d'améliorer leurs politiques de lutte contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’exclusion !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :