Transport : les premières alternatives se concrétisent pour l'A45

 |   |  607  mots
(Crédits : Yann Petiteaux)
Un comité de pilotage relatif à l’amélioration de la mobilité entre Saint-Etienne et Lyon s’est tenu hier à la Préfecture de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Plusieurs solutions, présentées comme des alternatives efficaces à l’A45, ont été confirmées.

Un nouveau comité de pilotage s'est tenu ce lundi 2 décembre à la Préfecture de Région. Objectif : construire des solutions alternatives viables à l'A45, cette fameuse infrastructure espérée par les milieux économiques depuis des dizaines d'années pour relier Saint-Etienne à Lyon et enterrée (probablement définitivement) par le gouvernement il y a quelques mois.

"L'abandon de l'A45 a été confirmé par le Gouvernement et le vote récent de la loi d'orientation des mobilités dans laquelle ce projet ne figure pas", précisent de concert, dans un communiqué commun, les députés ligériens Régis Juanico et Jean-Claude Tissot, ajoutant : "il convient désormais d'établir un scénario complet et rapide pour l'amélioration concrète et effective de la liaison Saint-Etienne/Lyon".

Les deux hommes taclent, au passage, Gaël Perdriau (maire de Saint-Etienne) et Laurent Wauquiez (président de la Région), absents à cette réunion, à l'instar des précédentes rencontres qu'ils avaient toutes boycottées. Ces derniers refusent en effet en bloc les alternatives à l'A45 et misent toujours sur la validité encore en cours jusqu'à l'été 2020 de la DUP (Déclaration d'Utilité Publique) de l'A45. Une demande de prolongation a d'ailleurs été émise auprès du Conseil d'Etat mais n'a pas encore été tranchée. Pour la première fois, un représentant du Conseil Départemental était néanmoins présent.

"Nous ne nous désolidarisons pas de Saint-Etienne Métropole et de la Région. Au contraire ! Nous maintenons fermement nos positions sur la nécessité de l'A45. Nous voulons les améliorations de l'existant ET l'A45, pas l'un ou l'autre", tranche Georges Ziegler, président du Département

Des alternatives cofinancées par les collectivités locales ?

Un bouquet de solutions multimodales a été proposé par le représentant de l'Etat lors de ce comité de pilotage. Parmi celles-ci la résorption du "nœud de Ternay", avec le lancement officiel de l'étude pour un nouveau franchissement du Rhône. Un choix devra être opéré fin 2021 parmi six variantes examinées, avec une mise en service entre 2025 et 2030. La construction d'un second pont sur le Rhône ou l'élargissement de l'ouvrage déjà existant à Givors sont ainsi envisagés.

Ont également été actées l'amélioration des échangeurs sur l'A47 entre 2021 et 2024, la lutte contre l'autosolisme, l'élargissement des bandes d'arrêt d'urgence, l'incitation au report modal...  Des études vont être lancées pour augmenter la capacité des trains et renforcer la desserte ferroviaire avec en ligne de mire une cadence d'un train tous les ¼ d'heure.

"Nous avons demandé à ce que les études concernant le contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL) et la création d'une liaison ferrée directe entre Saint-Etienne et Saint-Exupery soient intégrées au calendrier des alternatives à l'A45", expliquent Régis Juanico et Jean-Claude Tissot.

Les deux élus en appellent désormais aux collectivités locales qui s'étaient engagées financièrement pour l'A45, - c'est-à-dire la Région, Saint-Etienne Métropole et le Département -, à sanctuariser les investissements qui avaient été prévus pour l'autoroute au profit de ces alternatives afin d'accélérer leur réalisation.

"L'Etat a confirmé son engagement financier à hauteur de plus de 400 millions d'euros. Nous en appelons solennellement aux dirigeants des exécutifs locaux à en faire autant", lancent Régis Juanico et Jean-Claude Tissot dans leur communiqué.

Joint par La Tribune, Georges Ziegler ne fait pas de langue de bois et donne une fin de non-recevoir sans équivoque à cet appel.

"L'argent est sanctuarisé pour l'A45, nous ne mettrons pas un centime pour les alternatives".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :