Plan de transformation publique : Saint-Etienne va accueillir le centre de formation de la Sécurité Sociale

 |   |  366  mots
Le siège du centre de formation et d'accompagnement de la Sécurité Sociale sera transféré à Saint-Etienne d'ici 2021.
Le siège du centre de formation et d'accompagnement de la Sécurité Sociale sera transféré à Saint-Etienne d'ici 2021. (Crédits : Reuters)
Saint-Etienne va bénéficier du plan de transformation publique dont l’acte II a été lancé en juin dernier par Emmanuel Macron. La métropole stéphanoise va accueillir 68 collaborateurs de l’Institut 4.10, le centre de formation du régime général de la sécurité sociale.

La nouvelle est tombée ce matin à l'issue du 4e comité interministériel de la transformation publique. Saint-Etienne a été retenue pour accueillir le siège de l'institut de formation 4.10 de l'Union des Caisses nationales de Sécurité Sociale jusqu'ici basé à Paris, ainsi que ses 68 ETP. Le transfert devrait être effectif d'ici 2021.

L'Institut 4.10 est le centre de formation et d'accompagnement du régime général de la Sécurité Sociale. Il prépare les collaborateurs de la Sécurité Sociale à l'exercice de leur métier. Dirigé par Marie-France Bégot-Fontaine, cet institut est administré par les Caisses nationales de Sécurité Sociale et par les partenaires sociaux. Il compte 250 collaborateurs répartis sur 15 sites. C'est bien le siège de cet ensemble, et ses fonctions supports, qui prendront place à Saint-Etienne.

Pour Jean-Michel Mis, député (LREM) de la Loire et prévenu ce matin de la confirmation de ce transfert pat Edouard Philippe, il s'agit d'une excellente nouvelle pour la métropole stéphanoise.

"Nous avions déjà obtenu la plateforme CESU il y a quelques années, nous sommes sur le même élan. Saint-Etienne est reconnue comme un pôle social par l'Etat".

Saint-Etienne Métropole héberge également l'EN3S, l'école des cadres des organismes de la protection sociale.

Acte II de la transformation publique

Ce transfert s'inscrit dans le cadre de "L'acte II de la transformation publique" annoncé par Emmanuel Macron en juin dernier, suite au grand débat national. Cet acte II devait notamment passer par un plan de relocalisation de certaines administrations hors de Paris et des grandes métropoles régionales ainsi que par le déploiement du réseau d'espaces France Services (dont la liste des premières implantations vient d'être publiée) et par la déconcentration de la prise de décisions.

Lors du 4e Comité interministériel de la transformation publique de ce jour, 40 opérations de relocalisation de services, concernant 6000 agents environ, ont été validées. Seules deux d'entre elles concernent pour l'instant la région Auvergne-Rhône-Alpes : le transfert de l'Institut 4.10 à Saint-Etienne à horizon 2021 donc mais aussi celui, déjà en cours, de l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (25 ETP) à Lyon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2019 à 17:51 :
Bonjour,
Je suis Délégué syndical FO à l'Institut 4.10 et je tiens à réagir à votre article.
Tout d'abord il est important de préciser que nous, agents de cet organisme, découvrons ce transfert par la presse.
Aussi le nombre d'ETP sur notre siège actuel de Paris est de 4, pourtant le projet de transfert précise 68 ETP. Quid de savoir qui va être également impacté.
Et pour votre parfaite information, l'Institut 4.10 c'est 15 sites partout en France et non 10.
Dans tous les cas, je suis preneur d'un échange avec vous et vous informe également mettre rapproché du député LREM de Saint-Etienne, Monsieur MIS.
Bien cordialement,

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :