Fête des Lumières 2019 : un budget de 3,6 millions d'euros

 |   |  525  mots
Une rivière de lumières de 20 000 lumignons devrait clôturer l'édition 2019 de la Fête des Lumières
"Une rivière de lumières" de 20 000 lumignons devrait clôturer l'édition 2019 de la Fête des Lumières (Crédits : Poësis)
Du 5 au 8 décembre 2019, Lyon devrait accueillir près de 2 millions de visiteurs. Pour assurer la gratuité tout en maintenant la sécurité sans trop alourdir la facture, 50% du budget de la Fête des Lumières est pris en charge par le secteur privé.

Coup d'envoi de l'édition 2019 de la Fête des Lumières. Du 5 au 8 décembre, elle devrait attirer au moins 1,8 million de visiteurs. Un chiffre de fréquentation stable depuis l'édition 2016, après que les attentats de 2015 avaient contraint la Ville de Lyon a annulé l'événement, puis repensé la Fête autour d'un périmètre circonscrit, lui aussi maintenu.

Pour cela, elle compte sur les 65 installations réparties sur 35 sites d'un riche et attractif parcours artistique : retour d'une mise en lumière de la Place des Terreaux, présence de Christophe Berthonneau qui a signé entre autres plusieurs cérémonies des JO et de l'artiste Philippe Cotten, retour des installations de la Direction de l'Eclairage urbain, et comme point d'orgue, si le temps le permet, "une rivière de lumière", soit 20 000 petites embarcations lumineuses déployées sur la Saône en clôture de la manifestation qui évoquent le 8 décembre plus traditionnel.

80 membres au Club des partenaires

Avec un budget global de 3,6 millions d'euros, dont 2,6 millions d'euros pour la programmation artistique et environ 400 000 euros pour la sécurité, le budget 2019 est lui aussi relativement stable. Il était de 3,5 millions d'euros l'année dernière.

Pour maintenir l'événement gratuit et accessible à tous, la "plus lyonnaise des fêtes", selon Gérard Collomb, maire de Lyon, est financée à 50% par le Club des partenaires.
Composé de 80 membres (entreprises, organisations institutionnelles et médias), ils prennent en charge ce budget sous forme d'apport financier (40% d'entre eux), mais aussi d'apport en matériel, de mécénat d'œuvre et, de plus en plus, de mécénat de compétences.

"Nous maintenons notre ambition de trouver les financements nécessaires. Cette année, nous avons initié le fait d'impliquer les salariés de nos entreprises", indique Agnès Chappelet, nouvelle présidente du Club des Partenaires.

Pour amorcer la dynamique, un concours photo autour de la Fête des Lumières leur sera proposé.

Conférences, workshop et rendez-vous business

Les actions du Club ne se limitent pas à trouver des fonds. Toute l'année, il contribue à l'écosystème qui s'est bâti autour de La Lumière. Ainsi, il sera parti prenante dans l'animation du Village Lumières, au Palais de la Bourse.

Initié l'année dernière, il avait permis à plusieurs milliers de professionnels d'échanger autour de conférences, de workshop et de rendez-vous business. Il a par exemple donné lieu à la Journée internationale de la lumière en mai dernier.

Pour compléter ce budget, la Ville de Lyon s'appuie, depuis plusieurs années, sur sa compétence en matière de lumière et de grands événements. Elle met à disposition ses équipes, puis facture ses consultations dont les recettes sont redirigées vers la Fête des Lumières.

Elles sont généralement assurées par Jean-François Zurawik, le coordinateur général de la Fête des Lumières. Il devrait poursuivre néanmoins cette partie de sa mission après le 8 décembre 2019. En effet, il cédera sa place après cette dernière manifestation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2019 à 14:07 :
Attention à la grammaire :
"Un chiffre de fréquentation stable depuis l'édition 2016, après que les attentats de 2015 avaient contraint la Ville de Lyon (a) à (annulé) annuler l'événement, puis (repensé) repenser la Fête autour d'un périmètre circonscrit, lui aussi maintenu."

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :