[Crise de l'eau 3/5] Labaronne Citaf mise sur le sur-mesure pour le stockage de l'eau

 |   |  679  mots
Très sollicitée par les ONG, Labaronne Citaf est particulièrement engagée auprès de Solidarités International.
Très sollicitée par les ONG, Labaronne Citaf est particulièrement engagée auprès de Solidarités International. (Crédits : Solidarités international)
À l’heure où la ressource en eau devient de plus en rare, et qu’il devient urgent de l’économiser, La Tribune vous propose chaque semaine durant l’été le portrait d’une entreprise qui fait de cette contrainte une opportunité. Le fabricant de citernes souples Labaronne Citaf travaille au plus près des besoins de ses clients et des configurations géographiques pour proposer des solutions de stockage d'eau partout dans le monde.

Au sein de l'entreprise Labaronne Citaf, basée à Pont Evêque (Isère), les problématiques des clients sont souvent similaires : parvenir à conserver des dizaines, voire des milliers de mètres cubes d'eau (potable ou pas) pour irriguer des cultures, abreuver des animaux, disposer de réserves en cas d'incendie ou simplement assurer la consommation courante des populations. Quant à la réponse, elle est rarement identique.

"Dans le domaine du stockage de l'eau, nous proposons une gamme de produits très large, car notre objectif est de nous adapter au mieux aux attentes de nos clients, mais aussi aux spécificités liées à ces besoins. Il est donc nécessaire de prendre en compte bien d'autres paramètres que celui du simple stockage. Par exemple, pour récupérer les eaux de pluie, il est important de tenir compte de la taille de la toiture d'où s'écoulera l'eau de pluie. L'espace de stockage est aussi un élément important", expliquent Nathalie Couinet, responsable communication et Karen Lartigot, manager commerciale de Labaronne Citaf.

Ces dernières années, la tendance est clairement à la hausse des volumes. L'entreprise a donc réorganisé son outil de production pour pouvoir fabriquer ces produits qui peuvent dépasser les 2 000 mètres cubes.

Précurseur

Chaque citerne est ainsi conçue et fabriquée sur mesure pour s'adapter à la configuration du lieu où elle sera installée. Un savoir faire acquis au fil du temps, par les équipes du spécialiste du stockage en citernes souples.

"Il y a 60 ans, le fondateur de l'entreprise a souhaité proposer une double solution, car il s'est rendu compte que beaucoup de transporteurs d'eau, n'optimisaient pas leurs déplacements, puisqu'il leur était impossible de transporter autre chose que de l'eau dans leurs citernes. Il a donc conçu une citerne souple pliable", retrace Nathalie Couinet.

En optimisant les transports, André-Lucien Labaronne a aussi révolutionné le stockage en inventant cette citerne adaptée aussi bien aux usages agricoles qu'industriels voire domestiques. L'eau reste encore aujourd'hui l'usage majeur des citernes commercialisées par l'entreprise iséroise, mais ces dernières peuvent aussi servir à stocker des effluents ou des digestats issus de la méthanisation.

Novateur

Soixante ans après la création de l'entreprise qui compte actuellement 34 collaborateurs et affiche 7,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, le savoir-faire reste le même, mais il s'enrichit régulièrement.

"Pour stocker l'eau potable, nous travaillons en permanence à l'amélioration de la qualité des toiles pour préserver la qualité de l'eau. Dans le domaine agricole, les enjeux à relever se situent plutôt sur la facilité d'utilisation des produits et sur leurs capacités de stockage", analysent Nathalie Couinet et Karen Lartigot.

Quels que soient les besoins, la demande est soutenue.

"Le stockage de l'eau est sans nul doute un secteur porteur", estime la manager commercial.

La tendance à la raréfaction de la ressource en eau devrait encore l'accentuer, à l'étranger où Labaronne Citaf réalise environ 25% de ses ventes de citernes pour l'eau, mais aussi en France.

Une entreprise solidaire

  • En marge des usages domestiques, agricoles et ceux visant la sécurité, Labaronne Citaf est aussi très souvent sollicité par les ONG. Facilement transportables une fois pliées, robustes et rapidement projetables, les solutions de stockage flexible deviennent incontournables lorsqu'il s'agit d'organiser une intervention humanitaire. Labaronne Citaf est ainsi présente là où les besoins en eau sont les plus prégnant, notamment en Afrique. Le lien avec le continent ne s'arrête pas là, puisque le fondateur de l'entreprise est né sur ce continent. Fidèle à ses origines, Labaronne Citaf vient de s'engager auprès de Solidarités International. Elle s'engage à reverser pour chaque litre de stockage vendu durant l'année, une partie des ventes réalisées à l'ONG. Pour que chaque client puisse suivre l'avancement de cette opération, Labaronne-Citaf a mis en place un compteur volumétrique sur son site internet, qui affiche en temps réel les capacités des citernes vendues dans l'année. De quoi faire de chaque achat, un geste solidaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/08/2019 à 15:59 :
Il faut construire des retenues d'eau, des bassins de remplissage de nappes, comme en Californie ou en Espagne. En bref, gerer cette resssource, ne pas ceder aux Ecolos-Anarchistes (Sivens) qui n'ont aucune vision.
Pour le moment, on ne fait rien, on envoie toute cette pluie ruisseler dans la mer, ou l'ocean, puis on pleure la Secheresse...
Hallucinant, cette betise est le resultat d'un clientelisme electoral.
a écrit le 08/08/2019 à 21:59 :
Le pétrole on peut s'en passer ... plus de pétrole une super opportunité pour mettre les gens au travail et enfin résoudre le problème du chômage ..L'EAU par contre c'est la vie et malheureusement on découvre aujourd'hui son utilité ... je ne suis pas certain que la majorité de la population ait bien conscience que cette ressource naturelle est indispensable à la vie . Encore de l'éducation à faire mais là on a du mal dans notre pays ......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :