Avec son école des mobilités, Carl Move veut éduquer les usagers à la mobilité douce

 |   |  712  mots
(Crédits : DR)
La startup lyonnaise va créer avec Lyon Parc Auto une école des mobilités. Objectif : former les candidats au Permis B au covoiturage et les salariés aux modes de déplacements doux.

Louis Pelaez, le patron de Lyon Parc Auto, l'a évoquée à l'occasion des 50 ans de son entreprise fin juin dernier. Une école des mobilités ouvrira ses portes à Lyon début 2020.

Lire aussi : LPA veut devenir le fer de lance des mobilités sur la métropole

Ce projet est porté par Carl Move, une startups hébergée depuis un an par le Lab de LPA. L'école des mobilités, dont l'emplacement n'est pas encore dévoilé, aura notamment pour vocation de diffuser les services de Carl et de réaliser des animations citoyennes autour de la thématique de la mobilité douce.

La décision n'est pas encore actée définitivement mais l'école des mobilités pourrait également disposer de pistes d'éducation routière sur les parkings aériens de LPA.

Apprendre le covoiturage

Créée en 2017 par Cyprien Bardonnet, 24 ans, qui a depuis fait entrer Groupama à son capital, Carl Move a pour ambition d'éduquer les usagers de la route à la mobilité douce, en partenariat avec LPA et l'Ademe. Avec 11 salariés (dont des alternants), Carl réalise pour l'instant "un chiffre d'affaires non significatif", mais table sur plus d'un million d'euros sous trois ans. Une levée de fonds est envisagée à moyen terme pour accélérer le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :