Lyon : un groupement d'opérateurs pour exploiter l'hôtel logistique du port Edouard Herriot

 |   |  494  mots
Implanté sur le port Edouard Herriot de Lyon, l'hôtel logistique sera opérationnel fin 2020.
Implanté sur le port Edouard Herriot de Lyon, l'hôtel logistique sera opérationnel fin 2020. (Crédits : AREP)
La CNR vient de désigner un groupement d'opérateurs chargé de construire et exploiter cette infrastructure visant à faciliter les approvisionnements en ville.

Faciliter les livraisons sur le dernier kilomètre en mutualisant les flux, tel est la vocation des hôtels de logistique urbaine qui devraient se multiplier au sein des villes dans les prochaines années. A Lyon, la Compagnie nationale du Rhône (CNR) ouvre la voie en implantant une infrastructure de ce type sur le port Edouard Herriot.

Baptisé DKM, cet hôtel logistique permettra d'optimiser les flux entrant dans la ville en mutualisant les livraisons avec pour ambition de diminuer les nuisances. C'est un groupement associant Lyon Parc Auto, Post Immo, la Serl et la Banque des Territoires qui sera chargé de construire et de gérer cet outil.

Organisation en étage

Ce futur hôtel de logistique urbaine s'étendra sur 28 300 m² de surfaces de plancher et disposera d'un étage, une première sur le territoire de la métropole, alors que ce mode d'organisation ne cesse de se développer à l'étranger. Il intégrera bien évidemment des espaces de réception, tri, crossdock et préparation de commandes, mais aussi des réserves déportées pour les commerçants et artisans.

Il bénéficiera par ailleurs de tous les équipements permettant des approvisionnements par route, fer mais aussi voie d'eau.

"L'objectif est d'avoir un outil le plus évolutif possible pour coller aux attentes des utilisateurs", explique Vincent Malfère, directeur général de la Serl.

L'ensemble immobilier, composé de deux bâtiments, a ainsi été conçu pour que rien ne soit figé dans son organisation, y compris au niveau des façades toutes accessibles et des cheminements des véhicules de livraison du rez-de-chaussée à l'étage. Au-delà de l'organisation, cet hôtel de logistique urbaine doit également permettre de parfaire le modèle économique de tels équipements.

"L'enjeu de la logistique urbaine est capital pour les prochaines années et nous devons trouver un modèle économique stable pour la développer", estime Louis Pelaez, président de LPA.

Diminution des nuisances

Une quarantaine de millions d'euros seront investis dans cet outil par les partenaires du projet. DKM devrait être livré fin 2020, le temps de de finaliser sa commercialisation auprès d'opérateurs de la logistique. En attendant, les élus locaux se félicitent déjà de cette initiative qu'ils verraient bien se multiplier sur le territoire de la métropole.

"Cet outil répond d'abord à un enjeu d'attractivité de notre territoire, mais c'est aussi une réponse forte pour lutter contre le dérèglement climatique", commente David Kimelfeld, le président de la métropole de Lyon.

Partant de ce DKM et des 5 autres hôtels de logistique urbaine déjà installés sur la ville de Lyon, dont 3 au sein des parkings de LPA, un exploité par la Poste à Antonin Poncet et un autre par la Serl à Confluence, l'idée est de créer un réseau permettant de mieux maîtriser les flux de livraisons de marchandises sur la ville.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :