Auvergne-Rhône-Alpes : cap sur la méthanisation

 |   |  532  mots
(Crédits : Noxmox - Fotolia.com)
L'Etat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes ainsi que six autres partenaires viennent de s'engager à doubler le nombre d'unités de méthanisation sur le territoire régional d'ici à 5 ans. L'objectif est d'implanter ces nouveaux équipements au plus près des gisements d’intrants.

"Nous réalisons là un acte d'engagement fort qui conditionne en partie la réussite de la transition énergétique dans notre région". C'est en ces termes qu'Eric Fournier, vice-président du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l'environnement, a présenté la charte de partenariat 2019/2023 pour le développement de la méthanisation dans la région.

Ce partenariat qui réunit l'Etat, la Région, l'ADEME, la Chambre régionale d'agriculture, GRDF Sud-Est, GRT Gaz Rhône-Méditerranée, l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse, Auvergne Rhône-Alpes Energie Environnement et Bpifrance financement prévoit d'accompagner l'installation de 90 nouveaux méthaniseurs d'ici 2023 sur la région, soit deux fois plus qu'aujourd'hui. Ces installations permettraient alors d'injecter 1075 GWh de biogaz dans le réseau contre 120 GWh aujourd'hui.

Potentiels significatifs

Pour relever ce défi, les partenaires entendent capitaliser sur le travail qu'ils ont mené dans le cadre de la première charte visant à dynamiser la méthanisation sur les 5 dernières années.

"Nous avons amorcé la démarche, nous pouvons compter sur des retours d'expériences et nous avons identifié beaucoup d'utilisateurs...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :