Lyon : la Vallée de la Chimie trouve son rythme de croisière

 |   |  633  mots
(Crédits : DR)
Quatorze nouveaux projets viennent d'être retenus dans le cadre de l'Appel des 30, initié en 2014 pour redynamiser la Vallée la Chimie. Ce territoire désormais bien identifié par les industriels, devrait poursuivre son développement en accompagnant des projets au fil de l'eau, sans avoir besoin de relancer un nouvel appel à projets.

Cinq ans d'efforts et une quarantaine de projets. L'Appel des 30, lancé en 2014 pour faire venir des activités à dominante industrielle dans la Vallée de la Chimie, affiche un bilan qui satisfait ses initiateurs.

En 2014 et 2016, les deux premières éditions de cet appel à projets, ont permis de mobiliser plus de 45 hectares pour mettre en œuvre 26 nouveaux projets, avec à la clé environ 200 emplois. La dernière qui vient de s'achever amène encore 14 nouveaux projets. Au final, environ 250 millions d'euros devraient être investis par tous ces nouveaux arrivants.

Certes, il reste encore du potentiel sur ces 11 000 hectares au sud de Lyon, mais l'objectif est désormais d'entrer dans un nouveau temps, en capitalisant sur l'écosystème en place et l'attractivité qu'il génère pour poursuivre le développement. Autrement dit, la vallée de la chimie ne devrait plus avoir besoin de coup de pouce pour séduire les entrepreneurs.

Pas de 4éme édition

C'est en tout cas le pari que fait la métropole de Lyon qui n'entend pas relancer une quatrième édition de l'Appel des 30.

"Nous avons de moins en moins de fonciers disponible, donc l'objectif est de parvenir à structurer le développement à venir autour de l'écosystème existant, tout en continuant à attirer de nouveaux projets", décrit Julien Lahaie, directeur de la Mission Vallée de la Chimie.

Aujourd'hui identifiée par les entrepreneurs comme un territoire apte à accompagner leurs projets industriels, la Vallée de la Chimie veut se donner le temps de faire évoluer les entreprises qui ont choisi son territoire, même si elle ne ferme pas la porte à d'autres entrants. D'autant que sur les 71 porteurs de projets qui se sont manifestés durant ces cinq ans, certains n'ont pas abandonné l'idée d'élire domicile sur ce territoire.

Par ailleurs, d'autres acteurs économiques, dont certains amenés par l'ADERLY ont aussi manifesté leur intérêt. Sans compter les jeunes pousses de la pépinière Axel One qui commencent à gagner en autonomie.

"Nous souhaitons nous positionner dans un dispositif plus pérenne d'accompagnement des projets au fil de l'eau", résume Julien Lahaie.

200 nouveaux emplois

Pour l'heure, les efforts se portent vers les 14 nouveaux projets tous juste sélectionnés. Parmi eux, 5 visent à implanter de la production industrielle sur le territoire.

"Certains ont déjà déposé un permis de construire, d'autres ont encore besoin d'un peu de temps. Les retours d'expériences des deux premières éditions montrent qu'il faut environ 3 ans pour que les lauréats concrétisent leur projet", explique le directeur de la Mission Vallée de la Chimie.

En revanche, les lauréats actifs dans le secteur des services devraient être plus rapidement opérationnels. Au total, ces 14 arrivants devraient à terme créer quelque 200 emplois. Comme pour leurs aînés, l'idée est de profiter de l'écosystème de la vallée de la chimie pour trouver sur place les ressources humaines et technologiques nécessaires à leur développement.

Un point fort du territoire qui selon Julien Lahaie fait mouche auprès des porteurs de projets et contribue grandement au développement du territoire.

14 nouveaux projets pour la 3ème édition de l'Appel des 30

  • 5 projets pour densifier la plateforme industrielle : Carbios, Cogeteam - Energy 26 - Projet Ligno Biogaz Feyzin, Metalor, Saria - Projet Bionerval, Tanaga Énergies - Projet Geom
  • 2 projets pour améliorer le cadre de vie et de travail : Collectif Pourquoi pas ?! & Violette, Terres Fertiles - Projet Clic and Garden
  • 7 projets pour faire de la Vallée un territoire démonstrateur : Biogenie, Ecov, Keolis, Société Forestière CDC, Suez, Valterra - Projet Agroforesterie (lauréat 2016), VALGO - Projet Pheta, VALORHIZ - Projet Graine (lauréat 2016), WPD Solar.
  • L'ensemble des projets représente au total 200 millions d'investissement, et près de 200 emplois directs

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :