Nouvelle année record pour Bpifrance en Auvergne-Rhône-Alpes

 |   |  707  mots
(Crédits : DR)
La banque publique a injecté, l'an dernier, plus de 4 milliards d'euros de financements dans les entreprises d'Auvergne-Rhône-Alpes. Une région particulièrement dynamique pour Bpifrance qui décline, sur le territoire, l'expérimentation du volontariat territorial en entreprises (VTE) ainsi que son plan Deeptech. Les explications d'Anne Guérin, la directrice exécutive de Bpifrance en charge du Financement et du Réseau.

Bpifrance avait enregistré une année record en 2017. Quelle a été la tendance pour l'exercice 2018 de la banque publique en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Anne Guérin : Bpifrance a de nouveau battu son record d'activité, avec une croissance que ce soit au niveau national ou en Auvergne-Rhône-Alpes. Dans la région, nous avons soutenu près de 14 000 entreprises pour 4 milliards d'euros de financements directs (contre 3,5 milliards d'euros en 2017, Ndlr) qui ont permis d'accompagner 8,3 milliards d'euros de financement publics et privés (contre 7,1 milliards d'euros en 2017, Ndlr).

D'une manière générale, la région Auvergne-Rhône-Alpes se montre plus dynamique que la moyenne nationale. Et l'on peut dire qu'elle se taille la part du lion : elle concentre ainsi près d'un tiers des prises de participation opérées l'an dernier, ce qui s'explique par la présence d'un très beau bassin industriel dont Bpifrance accompagne les investissements.

Outre ses interventions financières, Bpifrance joue également un rôle d'accompagnateur de la croissance des entreprises. Comment s'est portée cette activité l'an dernier ?

Elle a également été très dynamique. En région Auvergne-Rhône-Alpes, cela s'est...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :